1 500 tortues entourées de ruban adhésif ont été retrouvées dans des valises

6 mars 2019 Mis à jour: 10 juillet 2019

Plus de 1 500 tortues exotiques vivantes ont été retrouvées dans un aéroport de Manille, Philippines, enveloppées dans du ruban adhésif et stockées dans des valises.

Les animaux, d’une valeur totale de 77 000 euros (4,5 millions de pesos philippins), devaient probablement être vendus, a annoncé l’agence du bureau des douanes du pays dans un message publié sur Facebook.

Elles ont été embarquées clandestinement sur un vol en provenance de Hong Kong et ont été retrouvées dans quatre bagages non réclamés à l’aéroport international Ninoy Aquino de Manille.

Trois des espèces découvertes, la tortue étoilée d’Inde, la tortue charbonnière à pattes rouges et la tortue sillonnée, sont classées comme vulnérables par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), mais sont fréquemment vendues dans le cadre du commerce illégal d’animaux de compagnie exotiques.

La quatrième espèce, la tortue de Floride, est généralement gardée comme animal de compagnie dans le monde entier.

Un marché noir lucratif pour les tortues rares existe à Hong Kong où les braconniers installent fréquemment des pièges pour les animaux, bien que toutes les tortues sauvages soient protégées par la loi.

Les animaux ont été emballés dans quatre valises non réclamées. (Bureau des douanes Naiai / Facebook via CNN)

Le gouvernement de Hong Kong a déclaré que toute personne trouvée avec une espèce en voie de disparition encourt une amende maximale de 1,15 million d’euros (10 millions de dollars de Hong Kong) et 10 ans de prison. Les Philippines disposent de lois similaires.

« Le passager a peut-être été informé de la vigilance du Bureau des douanes contre le commerce illégal d’espèces sauvages et de ses sanctions », a déclaré le Bureau philippin des douanes (Agence des douanes), ce qui expliquerait pourquoi ses bagages ont été abandonnés.

L’année dernière, l’agence a confisqué 560 espèces exotiques différentes ayant été emballées dans des colis, des bagages et des cargaisons. Le transport comprenait 250 geckos et d’autres reptiles, a-t-il ajouté.

« Plus tôt cette année, 63 iguanes, des caméléons et des dragons barbus ont également été interceptés grâce aux efforts et à la vigilance de chefs de file et de douaniers », a ajouté l’agence.

Version originale

RECOMMANDÉ