10 aliments cancérigènes «fabriqués en Chine», remplis de plastique et de pesticides et que vous devez éviter

Par Epoch Times
22 juillet 2019 Mis à jour: 22 juillet 2019

Un certain nombre de scandales ont secoué l’industrie alimentaire chinoise ces dernières années. Mais ce n’est pas seulement les produits chinois que nous transportons dans nos chariots, mais aussi les nombreux problèmes de sécurité alimentaire, sociale et environnementale en Chine.

Selon un rapport de Food and Water Watch, l’environnement des affaires en Chine encourage les fabricants d’aliments à faire des économies, ce qui entraîne souvent l’utilisation de produits chimiques toxiques au lieu d’ingrédients naturels et sains.

Illustration – Pixabay

Bien sûr, la nourriture en provenance de Chine est peut-être moins chère, mais les économies d’échelle peuvent avoir un prix. Voici 10 aliments fabriqués en Chine qu’il serait malin d’éviter !

1. Le tilapia

Illustration – Pixabay

Si vous mangez du tilapia, il est probable qu’il vienne de Chine ; il a donc parcouru plusieurs milliers de km pour arriver à destination. Cependant, les tilapias se nourrissent dans les profondeurs, et certaines grandes zones de pêche chinoises sont contaminées par des déchets, des métaux lourds, des déchets industriels et même des engrais chimiques. Peu importe ce que mange le poisson, vous le mangez.

Commencez à lire ces étiquettes ou bien pensez à trouver un nouveau plat de poisson préféré !

2. La morue

Illustration – Pixabay

Il y a peu de restrictions en Chine lorsqu’il s’agit d’exporter de la morue, et les pisciculteurs chinois qui élèvent des poissons dans des conditions sordides utilisent souvent de fortes doses d’antibiotiques pour les maintenir en vie. Ces saletés et ces drogues finissent par s’accumuler dans notre corps quand nous mangeons la morue. Franchement, beurk.

3. Le jus de pomme

Illustration – Pixabay

Tout le monde adore le jus de pomme. Selon BBN, la Chine produit (et utilise) plus de pesticides que tout autre pays dans le monde, mais en raison du manque de réglementation, ces pesticides figurent rarement sur les étiquettes des aliments.

Achetez du jus de pomme local ou même faites votre propre jus de pomme à la maison à partir d’un approvisionnement local et biologique.

4. Les champignons

Illustration – Pixabay

Encore une fois, en raison de réglementations agricoles laxistes, nous n’avons aucun moyen de savoir exactement dans quelles conditions ces champignons ont été cultivés. Selon Straits Times, les fournisseurs de champignons du Shanxi, la capitale de Xian dans le nord-ouest de la Chine, ont même utilisé « de puissants additifs chimiques pour blanchir les champignons afin qu’ils paraissent frais. »

Le liquide blanc laiteux à l’odeur piquante peut causer une insuffisance rénale et même la mort lorsqu’il est ingéré, préviennent les rapports.

5. L’ail

Illustration – Pixabay

Tout comme les champignons, la Chine fournit presque une grande partie de tout l’ail mondial, mais les pesticides comme le bromure de méthyle sont largement utilisés dans la production chinoise d’ail. Non seulement ils donnent à l’ail un arrière-goût désagréable, mais ils ne sont pas sans risque pour l’ingestion.

6. Le poulet

Illustration – Pixabay

Selon The Washington Post, la Chine n’a pas fait de progrès significatifs dans le redressement du régime de sécurité alimentaire qui produisait autrefois des préparations pour nourrissons à base de mélamine et des biscuits toxiques pour chiens. Ces mauvaises normes de salubrité alimentaire sont un problème parce que nous mangeons du poulet qui a été transformé en Chine.

7. Le riz en « plastique »

Illustration – Pixabay

Il y aurait un grain frauduleux parmi nous. Straits Times dit que « le riz en plastique, qui serait fait de pommes de terre, de patates douces et de résine synthétique, » est fabriqué, vendu et exporté dans un certain nombre de pays d’Asie (dont la Chine).

Ces rumeurs n’ont pas encore été officiellement confirmées, mais tous les distributeurs en tremblent.

8. De la « boue » de poivre noir

Illustration – Pixabay

De nombreux rapports ont circulé selon lesquels un vendeur en Chine a été pris en train de vendre du faux poivre noir fabriqué à partir de boue. Le vendeur n’a jamais été identifié, mais The Independent affirme que c’est cet anonymat qui a « contribué à l’essor de la fraude alimentaire. »

9. Le sel industriel

Illustration – Pixabay

Nous utilisons tous du sel. Mais le sel produit à des fins industrielles n’a certainement pas sa place à table.

En juin 2017, les autorités chinoises ont arrêté un couple dans le district de Baiyun à Guangzhou. Le couple achetait du sel industriel en vrac et le revendait ensuite sous le nom de « sel de table iodé ».

10. Les faux pois verts

Illustration – Pixabay

Qui aurait cru que quelqu’un irait jusqu’à falsifier des petits pois verts ? Eh bien, considérez-nous comme choqués. Des enquêteurs infiltrés ont récemment découvert des pois mange-tout et des fèves de soja traités avec un colorant vert et du métabisulfite de sodium, un agent de conservation toxique, vendus en Chine comme leurs savoureux équivalents verts.

China Daily a rapporté que les pois étaient « d’une couleur non naturelle et avaient une forte odeur. » Après 20 minutes de cuisson, expliquaient-ils, les pois ne sont pas devenus mous, mais l’eau est devenue verte.

Illustration – Shutterstock | Song_about_summer

Alors lisez-bien vos étiquettes et assurez-vous de manger local. Pour les Français, attention aussi aux produits venant de Vietnam.

L’Union européenne et le Vietnam ont signé le 7 juillet un accord commercial qui doit permettre à terme de supprimer 99% des droits de douane sur les biens entre les deux parties. Or, les entreprises chinoises sous-traitent énormément maintenant chez les Vietnamiens et des produits d’origine chinoise risquent fort d’être exportés sans taxes en Europe.

RECOMMANDÉ