10 ans après la mort prématurée de Patrick Swayze, sa femme se souvient de son mari en tant que «vrai héros»

Par Robert Jay Watson
16 novembre 2019 Mis à jour: 16 novembre 2019

Lorsque l’acteur Patrick Swayze est décédé en septembre 2009 d’un cancer du pancréas, ses dernières paroles à son épouse étaient les mêmes que celle-ci lui avait aussi adressées : « Je t’aime. »

Une décennie plus tard, Lisa Niemi Swayze garde toujours son défunt mari dans ses rêves et s’adresse à lui tous les jours. « J’ai l’impression d’avoir une relation différente avec lui maintenant, il n’est pas physiquement présent, mais c’est tout », a-t-elle expliqué au magazine en ligne ET.

À l’occasion du 10e anniversaire de son décès, Paramount Network a publié un documentaire dédié, I Am Patrick Swayze (IAPS), mettant en vedette sa veuve Lisa ainsi que les acteurs et actrices qui ont travaillé avec lui, dont Rob Lowe, Demi Moore, Sam Elliott, et Jennifer Grey.

Toutes ces stars étaient d’accord avec Lisa Niemi Swayze alors que cette dernière affirme : « Il y avait quelque chose en lui, quand je le regardais, ce que je voyais était de l’or pur. » Parlant de sa première rencontre avec celui qui allait devenir son mari, elle a déclaré : « C’était presque comme si toute la scène était pleine de lumière. » Les deux se sont mariés peu de temps après et sont demeurés ensemble pendant 34 ans jusqu’à la mort de Patrick Swayze.

Patrick Swayze en 1999 (©Getty Images | James Peterson)

Pour de nombreuses personnes qui lui étaient proches, les performances de M. Swayze ont été impressionnantes. Rob Lowe, qui a joué avec Swayze dans The Outsiders (1983) et Youngblood (1986), a expliqué dans IAPS qu’il ne pouvait pas croire tout ce que Patrick Swayze était capable de faire. « Être à la fois un gymnaste et un cow-boy de classe mondiale, un cordiste et un danseur de ballet ? Il l’était », déclare Lowe.

L’acteur C. Thomas Howell, qui a joué avec Swayze dans plusieurs films des années 1980, a souligné que Swayze n’a jamais rien fait à moitié : « Il voulait faire un film de danse, faire le meilleur film de danse », se référant à Dirty Dancing. Il a ajouté : « Il voulait écrire sa propre chanson. Une chanson qui est devenue numéro un », en référence à « She’s Like the Wind ».

Mais bien que Swayze ait réalisé des prouesses, il a continué à vouloir en faire plus, exprimant un trait de caractère de sa mère, laquelle dirigeait une compagnie de danse à Houston et a transmis son perfectionnisme à son fils.

Patrick Swayze et Lisa Niemi Swayze en 2005 (©Getty Images | Mark Mainz)

Comme Lisa l’a révélé au magazine People, la mère de Swayze pouvait être violente verbalement et physiquement quand Patrick n’était pas à la hauteur de ses attentes. Lisa a dit aux gens : « Si quelqu’un te pousse si fort, comme sa mère l’a fait, ça peut faire certaines personnes s’effondrer, mais ça l’a amené à faire plus d’efforts. »

Dans IAPS, l’acteur confiait : « J’ai ces démons qui courent dans mes entrailles. J’ai tout fait pour me débarrasser d’eux. Je doute d’y parvenir un jour. »

Pour faire face à des sentiments qui n’étaient pas à la hauteur des normes incroyablement élevées que sa mère avait érigées pour lui et aux attentes tout aussi élevées qu’il s’imposait à lui-même, Swayze a eu recours à une consommation excessive d’alcool.

Par la suite, il a finalement réussi à maîtriser son problème d’alcool, mais Patrick Swayze a dû combattre un ennemi bien plus grave : le cancer du pancréas de stade 4, qui lui a été diagnostiqué en 2007.

Swayze et sa femme, Lisa Niemi Swayze, à Dubai en 1998 (©Getty Images | RABIH MOGHRABI)

Pour les Swayze, le cancer était un cauchemar. « C’est la pire chose au monde à vivre », a dit Lisa ET. « Il a survécu 22 mois, ce qui est miraculeux par rapport au diagnostic qu’il a reçu. »

Les difficultés de la lutte contre le cancer ont rapproché le couple. « Vous passez chaque jour à vous battre pour la vie de cette personne », a-t-elle ajouté. « Je sais qu’il se battait chaque jour pour les siens. »

Pour Lisa, au cours de cette épreuve, Patrick « s’est comporté en véritable héros dans son approche de la maladie ». Malgré sa maladie et sa douleur, tout en subissant d’intenses séances de chimiothérapie, comme l’a dit Lisa. « La quantité d’amour et de gentillesse, j’ai vu en lui une sagesse qui dépassait tout ce que j’avais vu auparavant. »

Des fans déposent des fleurs, des bougies et des messages sur l’étoile de Patrick Swayze sur « la promenade des Célébrités » sur Hollywood Boulevard, inaugurée en 1997. (©Getty Images | Kevork Djansezian)

Quant à sa vie depuis le décès de Patrick, Lisa raconte que sa disparition n’a pas changé son amour pour lui. « On ne perd pas quelqu’un qu’on aime, on se rapproche de cette personne d’une autre façon », dit-elle. « Je ne l’ai pas perdu, c’était ma peur. »

Même si elle s’est remariée et est passée à autre chose, Lisa reste convaincue que Patrick Swayze a été le grand amour de sa vie. « Quand on aime quelqu’un profondément, c’est quelque chose qui ne change jamais », dit-elle. « Tu honoreras son esprit aussi longtemps que tu vivras. »

RECOMMANDÉ