11 ans de prison pour le braconnier qui a tué le célèbre gorille Rafiki en Ouganda

Par Nathalie Dieul
31 juillet 2020
Mis à jour: 31 juillet 2020

Quatre suspects avaient été arrêtés à la suite de la découverte début juin de la mort de Rafiki, célèbre gorille à dos argenté dans le parc national de la forêt impénétrable de Bwindi à l’ouest de l’Ouganda. L’un des braconniers a été condamné à une peine de 11 ans de prison, tandis que les trois autres restent en prison en attendant leur procès.

La mort de Rafiki a été annoncée le 12 juin dernier. Chouchou des touristes, il était à la tête d’un groupe de 17 gorilles depuis 2008. Le rapport d’autopsie indique que l’animal a été tué avec un objet tranchant, probablement une lance, qui lui aurait transpercé l’abdomen jusqu’aux organes internes, explique le National Geographic.

Une enquête a mené à l’arrestation de quatre suspects. L’un d’eux, Felix Byamukama, a été trouvé en possession de viande de potamochère et de plusieurs dispositifs de chasse, indique GEO Magazine. Il a plaidé coupable de trois chefs d’inculpation : être entré illégalement dans une zone protégée, avoir tué une antilope et un potamochère.

L’Autorité ougandaise de la faune (UWA) a annoncé que ce braconnier, habitant d’un village voisin, a écopé d’une peine de prison de 11 ans pour avoir tué Rafiki ainsi que d’autres animaux. Concernant le gorille, il avait toutefois déclaré avoir agi en légitime défense, rapporte Ouest-France.

Même si la condamnation de Felix Byamukama est loin de la peine de mort qu’il encourait, le directeur exécutif de l’UWA, Sam Mwandha, a annoncé qu’ils étaient « soulagés que justice ait été rendue pour Rafiki. Il a ajouté : « cela devrait servir d’exemple aux autres personnes qui tuent des animaux. »

Les trois autres suspects, de leur côté, nient les faits et restent en prison jusqu’à la tenue de leur procès.

Quant au groupe de gorilles qui était mené par Rafiki, appartenant à une espèce dont il ne reste que 1 000 individus à l’état sauvage, ils ont trouvé un nouveau chef parmi les mâles de leur clan.]

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ