11,2 milliards d’euros d’argent public intraçables au sein de l’Union européenne, ont alimenté les ONG de Georges Soros en Ukraine

Par Epoch Times
26 octobre 2019 Mis à jour: 29 octobre 2019

Le Bureau national anticorruption de l’Ukraine (NABU) a été créé sous la présidence du président Obama pour enquêter sur les opposants politiques en Ukraine. Le NABU est financé par le Conseil de l’Europe et l’International Renaissance Foundation/Open Society, entre autres, et a travaillé en étroite collaboration avec la Fondation de Georges Soros, ANTAC.

« Le Bureau national anti-corruption d’Ukraine (NABU), fondé en 2015, est considéré comme un outil important« , a écrit Euractiv.de. « Il est conçu de telle manière qu’il échappe à l’influence des différents organes de l’État. » Mais maintenant, sa conception controversée doit être soumise au contrôle parlementaire, se sont plaints les auteurs Steffen Halling et Susan Stewart en 2017 : « Dès mars, le Parlement a approuvé une loi qui oblige les représentants des ONG engagées dans la lutte contre la corruption à divulguer leurs revenus et leurs biens. »

Les auteurs n’ont pas expliqué pourquoi un organisme public ne devait pas être soumis au contrôle parlementaire. Sans doute pour éviter de révéler l’étroite coopération entre le NABU, l’administration Obama, le Parti démocrate et l’ONG de Soros ANTAC, dont John Solomon a parlé au journal américain en ligne The Hill. Ces « gardiens de la corruption » ukrainiens ont construit une théorie de la conspiration autour d’une connexion Trump-Russie, comme l’a déjà rapporté le Kurier allemand en avril. Lorsque des enquêteurs ukrainiens ont tenté d’enquêter sur l’ANTAC après avoir perdu 4,4 millions de dollars, l’ambassade du gouvernement Obama leur a demandé d’arrêter l’enquête.

Dans le cadre de l’enquête sur les « dénonciateurs », le député Adam Schiff a envoyé un employé en Ukraine pour rencontrer l’ex-président Petro Poroshenko, comme l’a rapporté le site d’opinion conservateur américain Gateway Pundit. Bien que M. Schiff ait confirmé par écrit sur la demande concernant ce voyage qu’ « aucun agent étranger n’était impliqué dans la planification, l’organisation ou la réalisation du voyage« , celui-ci a été financé par le NABU. Après cette conversation téléphonique du président Trump avec le président ukrainien, avant que le Congrès n’ait été déformé, Donald Trump avait baptisé le député du Massachusetts de « cheval de Troie« .

« CD Media » rapporte maintenant le blanchiment de centaines de millions de dollars provenant du Fonds monétaire international par le gouvernement Porochenko, dont plusieurs millions, selon l’ancien agent du service secret ukrainien, Vasily Prosorov, ont bénéficié de la campagne électorale d’Hillary Clinton. Alors que les enquêtes sur l’ex-président Porochenko s’intensifient, selon « CD Media« , un convoi de camions s’est rendu devant sa villa le week-end dernier pour la nettoyer.

Dès 2016, la Cour des comptes de l’UE a indiqué que 11,2 milliards d’euros d’argent de l’UE avaient été versés à l’Ukraine sans qu’aucune responsabilité ne soit engagée. Aujourd’hui encore, face à des interrogations du quotidien allemand Kurier, l’UE n’a pas pu dire où allait l’argent en Ukraine, mais a fait référence à un tableau d’information à partir de 2018 :

Conclusion : le staff de campagne d’Hillary Clinton a tenté en 2016 de saboter la campagne électorale de Donald Trump en utilisant l’ONG de Georges Soros et le gouvernement Poroshenko pour présenter le président Trump comme une « marionnette russe » après sa victoire surprenante. Maintenant que le FBI et l’avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, enquêtent en Ukraine, les démocrates envoient leurs agents dans les mêmes ONG financées par Georges Soros pour coordonner leur action contre Trump.

RECOMMANDÉ