12 pratiques parentales pour élever des enfants en santé, afin qu’ils mènent une vie adulte prospère

Par Robert Jay Watson
14 octobre 2019 Mis à jour: 14 octobre 2019

« Les parents qui ont peur de mettre leur pied par terre ont généralement des enfants qui leur sautent sur les orteils. » Ce proverbe chinois a beaucoup à dire sur l’importance de l’établissement et de l’application de limites efficaces, afin que les enfants deviennent des adultes prospères.

Plutôt que d’essayer de corriger une attitude à l’égard de ce qui est admissible ou ne l’est pas lorsque les enfants entrent dans l’adolescence, la recherche sur le développement de l’enfant indique fortement que certaines des aptitudes à la vie quotidienne étant les plus importantes, comme la régulation des émotions, l’apprentissage de la communication et la conscience sociale, sont toutes acquises dès la naissance des enfants et ce, jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge scolaire.

Que peuvent faire les parents pour profiter pleinement de cette période unique ? Nous aborderons 12 des meilleures pratiques qui peuvent aider les parents à créer un environnement favorable aux enfants face à l’acquisition de leur autonomie, pour leur permettre de réussir dans la vie.

1. Fixer des limites… et s’y tenir

Illustration – Shutterstock | Tarasenko16Dima

Les enfants sont naturellement curieux face au monde qui les entoure. Ils sont encore en train d’acquérir les connaissances et l’expérience qui les aideront à naviguer dans le monde par eux-mêmes. Il est vital pour les parents de créer un espace où ils peuvent explorer et découvrir, mais où les conséquences de leurs actions leur sont clairement expliquées.

Comme l’indique un rapport publié en 2004 dans la revue Paediatrics Child Health, « l’objectif est de protéger l’enfant du danger, de l’aider à apprendre l’autodiscipline et à développer une conscience saine et un sens interne de la responsabilité et du contrôle de soi. »

Ces limites peuvent concerner la façon dont l’enfant traite les autres personnes, les animaux et les biens. Ils peuvent inclure des règles de sécurité, ce qu’il faut faire près des sources de dangers comme les rues, les voitures et les étrangers. Les enfants testeront ces limites, c’est donc aux parents de s’assurer qu’elles sont respectées.

2. Créez des routines saines

Illustration – Shutterstock | Idée Casezy

L’une des meilleures façons pour les parents de se donner et de donner à leurs enfants la stabilité dont ils ont tant besoin, est d’établir des routines. Combien d’entre nous iraient à l’épicerie sans savoir ce qu’ils veulent acheter ?

De la même façon que nous faisons une liste de courses, faire une liste de vérification pour les choses que les enfants doivent faire tous les jours, comme se brosser les dents et prendre un bain, aider à la maison et passer du temps à l’extérieur, est une excellente façon d’aider chacun, à savoir à quoi s’attendre.

Une étude publiée en 2016 dans le journal concernant le développement humain Journal of Applied Developmental Psychology, a démontré que le fait d’avoir des routines, amène les enfants à réussir plus tard dans la vie. Jennifer Weil Malatras, directrice de l’étude, a expliqué que « […] la régularité dans les routines quotidiennes peut aider à promouvoir la gestion du temps et, en retour, réduire l’expérience des difficultés d’attention, à l’âge adulte ».

3. Tôt au lit

Illustration – Shutterstock | Africa Studio

Le sommeil est souvent l’un des plus grands champs de bataille entre parents et enfants. Cependant, c’est un domaine où il est crucial pour les parents d’exercer leur autorité.

L’association professionnelle américaine American Academy of Pediatrics, a des lignes directrices claires sur les besoins de sommeil des enfants, qui peuvent varier de 11 à 14 heures (y compris les siestes) pour les nourrissons, à 10 à 13 heures pour les tout-petits. Il est également important que tous les écrans soient éteints 30 minutes avant le coucher, selon l’American Academy of Pediatrics. Les téléviseurs, ordinateurs et autres appareils ne devraient pas non plus être autorisés dans leur chambre à coucher.

Les routines sont aussi vitales à la sieste et le soir, qu’elles le sont pendant la journée. Avoir des rituels comme se brosser les dents, se mettre en pyjama, lire ou raconter des histoires au lit et éteindre les lumières, tout cela donne aux enfants une chance de se détendre et de s’endormir.

4. Apprendre la compassion

Illustration – Shutterstock | Africa Studio

L’empathie n’est pas quelque chose qui se développe comme par magie chez tous les enfants. Se mettre à la place de quelqu’un d’autre n’est peut-être pas un instinct naturel. Pourquoi partager quand on peut avoir une chose pour nous-mêmes ? C’est quelque chose que beaucoup d’adultes ont de la difficulté à gérer, il est donc important de commencer à y travailler tôt.

Comment pouvez-vous enseigner l’empathie ? Concentrez-vous sur les relations avec leurs frères et sœurs, leurs cousins, leurs amis et d’autres pairs, puis élargissez les horizons. Pourquoi ne pas faire participer vos enfants à du bénévolat et à des œuvres de bienfaisance, afin qu’ils puissent répondre directement aux besoins d’autres personnes qui ont moins de chance qu’eux ?

Travailler dans ce sens leur rapportera de grands bénéfices lorsqu’ils seront grands.

5. Affection physique

Illustration – Shutterstock | Halfpoint

Un câlin par jour peut en fait éloigner le médecin. Une étude réalisée en 2013 a démontré que « la chaleur parentale agit comme un facteur de protection contre les effets néfastes du stress toxique, pour la santé des enfants ». Ce qui est encore plus frappant, c’est le fait que de recevoir de l’affection lorsqu’on est enfant, continue à protéger les gens une fois qu’ils ont grandi.

Être affectueux avec les enfants leur permet de savoir qu’ils sont aimés, et réduit leur anxiété. Ce câlin quotidien est donc plus qu’un simple geste.

6. La récréation est vitale

Illustration – Shutterstock | Kulinenko.G

Les enfants adorent utiliser leur imagination et c’est une excellente façon de se familiariser avec de nombreuses situations de la vie réelle (que ce soit à la maison, à l’école ou chez le médecin). Interagir avec vos enfants à un niveau humoristique et même absurde, signifie beaucoup pour eux.

Le jeu est tout aussi utile pour les adultes, comme le souligne l’American Academy of Pediatrics : « Il donne aux parents le temps de s’engager pleinement avec leurs enfants, de créer des liens avec eux et de voir le monde du point de vue de leur enfant. »

7. Sortez à l’extérieur

Illustration – Shutterstock | Robert Kneschke

Avec l’omniprésence des écrans dans notre société, il est plus important que jamais d’avoir de l’air frais et la possibilité de courir partout. En plus du soleil, qui fournit de la vitamine D, le fait de sortir à l’extérieur permet aux enfants de faire de l’exercice, comme ils ont grandement besoin. Le President’s Council on Sports, Fitness, and Nutrition, une organisation du gouvernement américain qui a pour objectif de promouvoir, encourager et motiver les Américains de tout âge à devenir physiquement actifs et à participer à des sports, recommande 60 minutes d’activité physique par jour pour les enfants, alors planifiez un petit détour au parc ou dans des espaces verts locaux.

Mieux encore, faites participer les enfants à des sports d’équipe, dès leur plus jeune âge. En plus de les faire bouger physiquement, cela leur apprendra aussi à travailler en groupe et à respecter des règles.

8. Mettre l’accent sur l’action plutôt que sur l’achat

Illustration – Shutterstock | Soloviova Liudmyla

Bien que les enfants et les préadolescents soient fortement ciblés par les annonceurs publicitaires pour toutes sortes de choses, des jouets et des bonbons aux appareils électroniques, acheter des choses ne signifie pas toujours être un bon parent. Le temps de qualité avec la famille et les amis vaut plus que tout ce que l’argent peut acheter.

Ce jouet à fourrure que tout le monde reçoit pour Noël sera démodé d’ici l’an prochain, mais une expérience sympa, comme visiter des membres de la famille habitant loin, camper dans une forêt tropicale, aller voir un spectacle de chants de Noël ou la pièce Casse-Noisette, ou aller chanter pour amasser des fonds pour une œuvre de bienfaisance, laisse une impression plus durable.

9. Dévorer les livres

Illustration – Shutterstock | gpointstudio

L’ancien texte chinois Tao Te Ching dit : « Sans sortir, vous pouvez connaître le monde entier. Sans regarder par la fenêtre, vous pouvez voir les chemins du ciel. » En lisant différents types de livres avec vos enfants et en les encourageant à trouver ce qu’ils aiment, vous pouvez les ouvrir au monde et éveiller leur curiosité.

Dans ce cas aussi, la recherche pédiatrique démontre que la lecture à haute voix aux enfants lorsqu’ils sont jeunes, les aidera à réussir à l’école en réduisant l’hyperactivité et les comportements perturbateurs. Prendre du temps tous les jours pour lire ensemble et seul, est une excellente façon de donner un coup de pouce à vos enfants.

10. Éteindre le téléviseur (et la tablette)

Illustration – Shutterstock | Jacob Lund

Bien qu’il soit facile pour les parents occupés d’oublier l’importance de l’interaction face à face, les pédiatres ont démontré qu’un temps d’écran trop long pour les jeunes enfants pouvait être extrêmement destructeur.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille : « Pour les enfants d’un an, il n’est pas recommandé d’avoir un temps d’écran sédentaire (comme regarder la télévision ou des vidéos, jouer à des jeux vidéo). Pour les enfants de 2 ans, le temps de sédentarité ne devrait pas dépasser 1 heure ; moins est préférable. » Plutôt que de passer du temps sur l’écran, passez du temps à lire, à jouer, à faire de l’exercice et des corvées.

11. Les corvées préparent les enfants à la vie

Illustration – Shutterstock | Zurijeta

En parlant de corvées, l’une des clés pour élever des enfants qui réussissent bien, est de leur donner des responsabilités. Qu’il s’agisse d’aider à charger le lave-vaisselle, à préparer la nourriture pour les repas, à s’occuper des animaux domestiques ou simplement à faire leur lit et à nettoyer leur chambre, ces tâches à faible enjeu aident les enfants à apprendre la valeur du travail et à acquérir des compétences pratiques.

12. La musique améliore la vie

Illustration – Shutterstock | Aquarius Studio

Écouter et faire de la musique n’est pas seulement amusant ; c’est bon pour le cerveau de votre enfant et pour le vôtre, selon une étude de l’Université Stanford, publiée dans la revue scientifique Neuron. « Le processus d’écouter de la musique pourrait être un moyen pour le cerveau d’aiguiser sa capacité à anticiper les événements et à soutenir son attention », a écrit Jonathan Berger, coauteur. Partager votre musique préférée avec les enfants est aussi une excellente façon de créer des liens.

RECOMMANDÉ