13 camions s’alignent sous le viaduc de Détroit pour empêcher un homme suicidaire de sauter

Par Epoch Times
18 février 2020
Mis à jour: 18 février 2020

Une aide peut prendre plusieurs formes lorsque quelqu’un en a le plus besoin, et ces camionneurs le prouvent avec l’incroyable travail de sauvetage qu’ils ont accompli au début d’avril 2018.

Lorsqu’un homme a menacé de sauter d’un viaduc sur l’autoroute 696 dans la région métropolitaine de Détroit, au Michigan, la police a fait appel à des camionneurs pour les aider à prévenir la mort de cette personne.

Treize semi-remorques alignées côte à côte comme des sentinelles pour, comme l’espéraient tout le monde, empêcher l’homme de sauter, et s’il sautait, sa chute serait bien moins importante.

La police a pu négocier avec l’homme et le persuader de ne pas sauter.

« Cette photo montre l’oeuvre des camionneurs et des officiers locaux du service du public », a tweeté le département. « Mais sur cette photo, on voit aussi un homme qui lutte avec sa volonté d’attenter à sa vie. »

« Ce que nous avons pu faire, c’est en quelque sorte désamorcer ses idées et l’amener à décider qu’il valait mieux vivre que mourir », a déclaré le lieutenant Mike Shaw sur FOX2.

« Nous savons qu’en général, si quelqu’un saute de cette hauteur, ce ne sera pas un bon résultat », dit-il.

« En fait, notre plan est de sortir les semi-remorques de la circulation et une fois que nous avons sorti les voitures de l’autoroute, nous dirigeons les semi-remorques vers un autre camionneur qui se trouve sous le pont et nous commençons à les aligner d’un bout à l’autre du pont », a ajouté le lieutenant Mike Shaw.

Cette tactique existe depuis 23 ans, mais ce n’est que récemment qu’elle a été largement diffusée sur Internet.

« Nous faisons cela depuis que je suis au ministère, soit depuis 1995. Nous avons gardé cela secret pendant longtemps, mais les médias sociaux et les téléphones cellulaires ont changé la donne. »
Si vous connaissez quelqu’un qui risque de se suicider, il y a plusieurs façons d’aider. En plus de partager un peu de chaleur en parlant avec cette personne vous-même, il y a des amis, de la famille, les intervenants d’urgence et des lignes téléphoniques de prévention du suicide parmi d’autres groupes communautaires qui sont tous des options viables vers lesquelles se tourner.

« Il y a tellement d’autres options que de grimper sur ce viaduc », ajoute le lieutenant Mike Shaw.

Aucun autre détail n’a été communiqué au sujet de l’homme, mais on présume qu’il a reçu l’aide d’un professionnel pour l’aider à se rétablir après l’incident.

Coordonnées d’organismes de prévention du suicide
– Partout dans le monde, vous pouvez appeler « Jeunesse, J’écoute » au 1-800-668-6868.
– En France, au :
« Fil santé jeunes » : 0800 235 236 (numéro gratuit, plutôt à destination des jeunes)
« Suicide Écoute » : 01 45 39 40 00 (appels 24 h/24).
« SOS Suicide Phénix » : 01 40 44 46 45 (horaires, aide téléphonique et hospitalité).
« Sos amitié » : Écoute par téléphone et internet, également pour les anglophones (messagerie instantanée, emails).
« Croix-Rouge Écoute » : 0 800 858 858 (appel gratuit et anonyme).
– En Belgique au 0800 32 123.
– Au Québec, au 1-866-APPELLE.
– Au Royaume-Uni, appelez les Samaritans au 08457 90 90 90 ou ou par courriel à l’adresse jo@samaritans.org.
– En Australie, la ligne d’assistance téléphonique en cas de crise est le 13 11 14.
– D’autres lignes d’assistance téléphonique de prévention du suicide dans le monde peuvent être consultées à l’adresse suivante, en anglais : www.befrienders.org.

RECOMMANDÉ