18 mois ferme pour un faux policier qui arrêtait des piétons sans masque pour leur soutirer de l’argent

Par Michal Bleibtreu Neeman
25 octobre 2020
Mis à jour: 25 octobre 2020

Voilà une histoire riche de morale. 18 mois de prison ferme, c’est la punition d’un imposteur qui s’est présenté comme policier à des passants sans masque pour leur soutirer de l’argent. La sentence a été prononcée ce jeudi par le tribunal correctionnel de Meaux.

L’homme, un habitant de Chelles âgé de 29 ans, avait un complice. Il a essayé par trois reprises d’intimider des piétons qui ne portaient pas de masque. En vain, car non seulement l’escroc n’a pas eu ce qu’il voulait, mais il s’est fait piéger. C’est la troisième tentative qui a finalement mené à son arrestation.

La première victime aurait été abordée à Vaujours, en Seine-Saint-Denis. C’était un adolescent à qui les faux policiers ont dit qu’il devait s’acquitter d’une amende pour non-port de masque. Mais le jeune homme s’est enfui.

Les deux acolytes inlassables ne se sont pas désespérés et ont décidé de chercheur leur prochaine victime, non sans gyrophare sur leur voiture louée. Ils se sont arrêtés à Coubron, toujours en Seine-Saint-Denis.

La deuxième victime était donc une grand-mère accompagnant son petit-fils à l’école. La vielle dame était prête à payer la somme et a même proposé aux deux malfrats de passer chez elle pour récupérer l’argent. Mais heureusement, juste avant de payer une partie de l’amende, 65 € qu’elle avait chez elle, elle fut sauvée, cette fois-ci par un proche qui est intervenu, et les deux faux policiers ont vite repris la route dans l’espoir de réussir mieux la troisième fois.

Cette fois-ci, le tandem s’est arrêté au Pin, en Seine-et-Marne. La troisième victime, un adolescent, a également réussi à fuir, sauf que le jeune a eu l’idée d’enregistrer le numéro d’immatriculation de la voiture des deux charlatans.

C’est comme ça que le Chellois, déjà condamné pour des vols par effraction, a été arrêté après avoir rendu la voiture. Le jeune a au début nié les faits, mais a fini par avouer une participation minime, celle d’avoir seulement conduit la voiture. Une déclaration qui n’a guère impressionné le tribunal.

FOCUS SUR LA CHINE – Un militant chinois demande publiquement la démocratie et le retrait du Parti communiste chinois

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

 

 

RECOMMANDÉ