2 adolescents poignardent un autre garçon devant son lycée sous le regard impuissant de sa mère

Par Jack Phillips
10 octobre 2019 Mis à jour: 10 octobre 2019

Deux élèves du secondaire au Canada font face à des accusations de meurtre au premier degré après avoir poignardé un autre adolescent à l’extérieur de leur lycée, sous les yeux de sa mère.

Devan Selvey, 14 ans, a été identifié comme l’adolescent qui a été poignardé lundi à l’extérieur de l’école secondaire Sir Winston Churchill à Hamilton, Ontario, a rapporté la CBC.

« Tout cet incident est troublant. C’est difficile à comprendre pour le moment, et pour être honnête avec vous, je ne peux imaginer ce que ressent la famille de la victime en ce moment », a déclaré le sergent-détective Steve Bereziuk.

Devan a été attaqué derrière l’école secondaire avant 13 h 30 alors qu’il était avec sa mère, ont déclaré les responsables.

Devan Selvey, 14 ans, a été identifié comme l’adolescent qui a été poignardé lundi à l’extérieur de l’école secondaire Sir Winston Churchill à Hamilton, Ontario. (Google Street View)

Le sergent Bereziuk a déclaré que la police a reçu des renseignements de plusieurs témoins et a trouvé un couteau près de l’attaque. D’après CP24, la police a déclaré que sa propre mère l’avait vu se faire poignarder.

Un témoin a dit avoir vu la mère de l’adolescent après l’incident. « Elle n’arrêtait pas de pleurer. Elle avait deux personnes à ses côtés qui la tenaient dans leurs bras parce qu’elle tremblait. Moi aussi, j’ai eu une nuit difficile. Vous imaginez ce que ça fait pour une mère de regarder son fils mourir sur le trottoir ? »

« Je pense que c’est une de ces enquêtes qui touche le cœur de la communauté. C’est très grave, et les gens compatissent », a déclaré M. Bereziuk à la CBC.

Un homme de 18 ans et un garçon de 14 ans ont été accusés de meurtre au premier degré, selon la station de télévision CHCH. Entre-temps, un garçon de 16 ans et une fille de 16 ans ont été arrêtés.

« Nous commençons à avoir une idée de ce qui s’est passé… Nous avons deux personnes en détention en ce moment avec lesquelles nous avons hâte de parler pour essayer de découvrir la vérité », a déclaré M. Bereziuk à CP24.

Un GoFundMe a été mis en place par la famille de Devan pour aider à payer les frais funéraires. Sur la page, il est indiqué que Devan était victime d’intimidation.

(Graeme Roy/La Presse Canadienne)

« Mon frère a été assassiné. C’était un enfant formidable, timide, calme et toujours prêt à aider sa famille et ses amis. Il voulait devenir mécanicien, il adorait les voitures. Je partageais avec lui mon amour des jeux vidéo, des animaux et de bien d’autres choses encore. C’était mon meilleur ami et je ne sais pas comment vivre sans lui. Devan a essayé d’obtenir de l’aide pour les brimades qu’il subissait. Il était notre monde », déclare le post.

Manny Figueiredo, directeur du Conseil scolaire du district de Hamilton-Wentworth, n’a pas confirmé si l’intimidation était un facteur.

« Quand je parle d’intimidation en général, est-ce que l’intimidation est un problème dans notre société, dans nos écoles ? Oui », a déclaré M. Figueiredo au CP24. « Et nous devons continuer à travailler pour mettre en place des mesures positives afin que les enfants puissent exprimer leurs sentiments et trouver des solutions pacifiques pour résoudre leurs problèmes. »

RECOMMANDÉ