2 milliards de tonnes de glace ont fondu en une journée au Groenland – mais ce n’est pas exceptionnel

Par Emmanuelle Bourdy
16 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Ce jeudi 13 juin, le Groenland a connu une fonte relativement spectaculaire et précoce. En effet, la saison de fonte a eu lieu trois semaines plus tôt que d’habitude ainsi que l’explique Jason Box, le climatologue à la Commission géologique du Danemark et du Groenland.

Fin mai, il avait d’ailleurs prédit que 2019 «serait une grande année de fonte pour le Groenland». Il précise que cela «signifie que 2019 sera probablement une très grande année de fonte, qui pourrait potentiellement dépasser l’année record de 2012», ainsi que le cite CNN.

La fin du printemps a connu des températures plus élevées qu’habituellement dont certaines dépassant les 20 °C, notamment sur les côtes groenlandaises. Le météorologue Etienne Kapikian indique que la station Summit, située au sommet de la calotte glaciaire du Groenland à 3 216 mètres d’altitude, a connu des températures dépassant le 0 °C.

Habituellement, aucun mois n’a une température moyenne supérieure à 0 °C dans cette station. Toutefois, le 14 juin 2017, une température également très élevée avait été enregistrée puisqu’elle était de 6 °C.

Selon Polar Portal, un site Web de surveillance arctique, 2 milliards de tonnes de glace auraient fondu ce 13 juin.

Thomas Mote, climatologue à l’université de Georgia, parle également d’une forte montée des eaux depuis deux décennies et précise à CNN que «le Groenland contribue de manière croissante à l’élévation du niveau de la mer». Il ajoute par ailleurs : «Nous avons assisté à une séquence de grandes saisons de fonte, commençant en 2007, qui serait sans précédent dans l’histoire. Nous n’avons rien vu de tel avant la fin des années 1990.»

Mais à quoi correspondent ces 2 milliards de tonnes de glace ?

Le volume de glace recouvrant le Groenland étant d’environ 1,7 million de kilomètres carrés (soit environ trois fois la France métropolitaine) sur une épaisseur de 2 kilomètres en moyenne, cette fonte de 2 milliards de tonnes de glace représente l’équivalent de deux glaçons d’un kilomètre cube chacun, ainsi que l’explique LCI.

La diminution de l’effet albédo accélérerait de plus la fonte des glaces cette année

Cette fonte de glace prématurée pourrait bien favoriser les prochaines fontes de l’année en raison d’une diminution de l’effet albédo. L’effet albédo (ou facteur de réflexion) est la quantité de rayonnement solaire réfléchi par la surface terrestre. Plus le rayonnement absorbé par la surface est important et moins il réfléchi, ainsi plus la surface chauffe.

A l’inverse, les surfaces qui ont un albédo élevé réfléchissent les rayons du soleil plus fortement et par conséquent, ces surfaces se réchauffent moins vite. C’est le cas de la couleur blanche et donc de la neige. La fonte précoce ayant diminué cet effet albédo, le rayonnement solaire absorbé par la calotte glaciaire risque donc d’être plus important cette année.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ