2 personnes accusées de fraude électorale auraient soumis 8000 demandes d’inscription frauduleuses

Par Jack Phillips
19 novembre 2020
Mis à jour: 19 novembre 2020

En Californie du Sud, aux États-Unis, deux hommes ont été arrêtés et inculpés pour fraude électorale après avoir apparemment soumis des milliers de demandes d’inscription frauduleuses au nom de sans-abri, a déclaré mardi le bureau du procureur du comté de Los Angeles.

Carlos Antonio De Bourbon Montenegro, 53 ans, et Marcos Raul Arevalo, 34 ans, ont chacun été accusés d’un chef d’accusation de conspiration en vue de commettre une fraude électorale, de huit chefs d’accusation de fraude électorale, de quatre chefs d’accusation de proxénétisme et d’avoir offert un instrument faux ou falsifié, et d’autres chefs d’accusation, a déclaré le bureau du procureur, dans un communiqué de presse.

Le bureau a déclaré que M. Monténégro aurait soumis plus de « 8 000 demandes d’inscription frauduleuses entre juillet et octobre 2020 ». Il est également accusé d’avoir falsifié des noms, des signatures et des adresses sur des déclarations de candidature « sous peine de parjure, en vue de se présenter à la mairie de la ville de Hawthorne ».

M. Monténégro est également confronté à dix autres chefs d’accusation de fraude électorale, sept chefs d’accusation de fourniture et d’offre d’un instrument faux ou falsifié, deux chefs d’accusation de parjure et cinq chefs d’accusation d’ingérence dans le transfert rapide d’une déclaration sous serment remplie, a indiqué le bureau.

S’il est condamné, M. Monténégro risque jusqu’à 15 ans et huit mois de prison, tandis qu’Arevalo pourrait être condamné à sept ans de prison, ont indiqué les responsables.

Le service fédéral de police (FBI), le bureau du procureur, la division de l’intégrité publique de Los Angeles et d’autres organismes enquêtent sur cette affaire.

Les autres détails de l’affaire ne sont pas clairs. Il n’est pas non plus clair si leur fraude électorale présumée a eu une incidence sur l’élection présidentielle américaine, d’une manière ou d’une autre.

Il n’est pas précisé si M. Monténégro ou M. Arevalo ont des avocats.

Selon un reportage du journal local The Daily Breeze en août, M. Monténégro, qui se présentait à la mairie de Hawthorne, avait « remis des documents pour se présenter à la mairie, mais n’avait pas obtenu les 20 signatures requises des habitants de Hawthorne ».

Au cours des deux dernières semaines, depuis l’élection du 3 novembre, l’équipe de campagne du président américain Donald Trump et d’autres républicains ont soulevé des questions sur la fraude électorale et les irrégularités qui pourraient avoir fait pencher la balance en faveur du candidat démocrate Joe Biden. L’équipe du président a intenté plusieurs procès dans des États clés, dont la Pennsylvanie, la Géorgie et d’autres endroits, tout en citant les déclarations sous serment de centaines de témoins.

La division de la cyber-sécurité du ministère de la Sécurité intérieure a déclaré la semaine dernière que les dernières élections avaient été les plus sûres de l’histoire. Pendant ce temps, les secrétaires d’État ont contesté les allégations de fraude de Trump.

Cependant, le président de la Commission fédérale des élections (FEC), Trey Trainor, a déclaré au site Web américain Newsmax, il y a quelques jours qu’il pense « qu’il y a une fraude électorale dans ces régions ». M. Trainor, dans un tweet, a déclaré qu’il fallait prendre au sérieux les récentes allégations de l’avocate de Trump Sidney Powell, selon lesquelles son équipe serait en mesure de renverser l’élection grâce à ses arguments.

NOUVEL HORIZON – Prélèvement obligatoire d’ADN et de sang


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ