2 rottweilers héroïques interviennent et sauvent de l’abattage les chevaux d’une femme de Floride

Par Lori C. Summers
13 mars 2020
Mis à jour: 13 mars 2020

Au cours des derniers mois, de nombreux cas d’abattages clandestins de chevaux ont été signalés en Floride. Une femme de Zephyrhills pense que ses chevaux auraient pu connaître le même sort si ses deux chiens rottweilers héroïques n’étaient pas intervenus. Elle souhaite maintenant alerter les autres propriétaires de chevaux dans cet état du sud.

Un week-end de janvier 2020, Brena Kramer a découvert que ses chevaux étaient blessés par des coupures près des yeux et des brûlures près de la bouche. Elle a également remarqué que l’un des chevaux avait encore une corde attachée autour du cou. Selon Fox 13 News, Brena Kramer a déclaré que trois intrus s’étaient introduits dans son écurie par la porte latérale et voulaient abattre ses chevaux pour en faire de la viande de boucherie. De plus, elle a découvert que l’électricité de la grange avait été coupée.

Cependant, ses deux chiens rottweilers, qui surveillaient la propriété ce week-end, ont déjoué la tentative d’abattage. Mme Kramer a fait savoir à la presse que l’un de ses chiens, âgé de 3 ans, répondant au nom de Dallas, avait même des plaies ouvertes sur la tête, ce qui indiquait clairement une lutte.

Illustration – Shutterstock | GingerMary

Mme Kramer entend maintenant passer un message d’alerte à tous les propriétaires de sa région.

« C’est une pratique devenue courante dans le Sud, quelque chose que la plupart des propriétaires de chevaux ont déjà expérimenté, surtout en Floride », a déclaré Mme Kramer. « Ils les saignent et commencent à les dépecer alors que le sang s’écoule encore. »

Malheureusement, tous les chevaux de l’État de Floride n’ont pas eu la chance de survivre à une tentative d’abattage. En novembre et décembre 2019, un total de trois incidents d’abattage de chevaux ont été signalés dans trois comtés différents de l’État, selon le WTSP.

Un cheval de compagnie de 21 ans a été retrouvé abattu après Thanksgiving par sa propriétaire Tammy Davis dans le comté de Marion. « Je l’ai eu à un moment où on m’a dit que je ne pourrais plus avoir d’enfants », a déclaré la femme à News 6. En raison de la nature des coupures, la femme a déclaré qu’elle était sûre qu’il ne pouvait s’agir que d’un abattage illicite commis par l’homme.

« C’était une coupure très nette », a-t-elle dit. « Et ils ont bien dépecé les deux côtés du corps. »

Quelques jours plus tard, entre le 1er et le 2 décembre, les shérifs du comté de Manatee ont déclaré qu’un inconnu était entré par effraction et avait abattu le cheval d’une femme dans un champ voisin. Les policiers soupçonnent que l’animal a été tué pour sa viande. « Nous ne savons pas vraiment où va la viande. Cette viande connaît une certaine demande actuellement. Un nouveau marché s’est ouvert pour celle-ci », a déclaré Randy Warren du bureau du shérif, selon le WTSP.

En moins de deux semaines, un troisième cas d’abattage est survenu dont la victime a été un cheval de 10 ans, nommé Jayda, dans le comté de Sumter. Le propriétaire et sa famille ont été anéantis par la nouvelle. « Ses derniers moments ont dû être atroces, et d’y penser, cela me déchire vraiment le cœur », a déclaré la propriétaire Tamara Weaver par Click Orlando. « Elle en a vécu des Noël, des anniversaires, ça me rend tellement triste. »

Illustration – Shutterstock | uduhunt

Pour Weaver, Jayda était plus qu’un animal de compagnie. « Elle était très douce. Vous ne pouviez que l’aimer, et vous savez, tous ceux qui l’entouraient disaient qu’elle était vraiment très gentille et très belle et qu’elle avait un regard bienveillant », a ajouté la femme.

Laurie Waggoner, co-fondatrice de la SPCA de Floride du Sud, affirme que malgré leur illégalité, les abattages de chevaux sont devenus très fréquents en Floride.

Selon la SPCA, elle a déclaré : « C’est une viande extrêmement maigre, qui ne présente pas de persillage ou de veinures grasses comme le bœuf, et les gens pensent qu’elle peut même guérir l’anémie et l’hypertension et toutes sortes de maladies. »

Bien que certaines personnes croient dans les bienfaits de la viande de cheval pour la santé, la SPCA déclare sur son site internet que cette viande n’est pas propre à la consommation humaine. « Comme les chevaux américains ne sont pas élevés pour la nourriture, on leur administre régulièrement de nombreux médicaments », peut-on lire sur le site.

RECOMMANDÉ