21 ans plus tard, une mère découvre enfin ce qui est arrivé à son fils kidnappé

22 avril 2019 Mis à jour: 11 juillet 2019

Il n’y avait plus aucun signe de Steve Hernandez chez sa famille au Rancho Cucamonga, en Californie, après que son père l’a enlevé il y a 21 ans.

Sa mère, Maria Mancia, ne l’a jamais revu par la suite et elle n’avait qu’une petite photo de lui.

En 1995, le père, Valentin Hernandez, a emmené leur fils de 18 mois avec les vêtements du garçon, des photos et même l’échographie.

La seule photo qu’elle avait de son fils lui a été envoyée par la poste par des parents au Salvador.

Mais, jeudi, Mme Mancia a retrouvé Steve, âgé de 22 ans, après avoir été emmené de l’autre côté de la frontière entre les États-Unis et le Mexique par des enquêteurs du bureau du procureur du district du comté de San Bernardino.

Valentin Hernandez l’avait emmené à Mexico.

« Cette angoisse qui m’étreingnait pendant tout ce temps est disparue maintenant que j’ai retrouvé mon fils. J’ai passé 21 ans à le chercher sans rien savoir », a confié Mme Mancia à ABC7.

Mme Mancia a continué à aller à la police, mais l’affaire a fini par être classée. Le cas a été passé à l’unité des enlèvements d’enfants du procureur du comté de San Bernardino en 2012.

Un indice que les enquêteurs avaient reçu en février les a conduits à Steve, qui vit maintenant à Puebla, au Mexique. Il est étudiant en droit. Valentin Hernandez lui-même a disparu et est probablement mort. Les autorités n’ont pas été en mesure de confirmer sa mort.

« Avec une analyse ADN qui correspond à celle de sa mère, nous savions que nous avions trouvé Steve », a dit à ABC7, Michael Ramos, le procureur du comté de San Bernardino.

Selon le Los Angeles Times, « Mme Mancia n’avait jamais abandonné espoir après toutes ces années, mais elle avait accepté le fait qu’elle ne reverrait peut-être jamais son fils », a dit Karen Cragg, l’une des principales personnes du bureau du procureur général qui a enquêté sur le cas.

« Ne jamais voir mon enfant et être réunis après 21 ans, c’était tout simplement un moment extraordinaire, vraiment extraordinaire », a-t-elle dit.

Trouver Steve a été difficile.

« Nous n’étions pas certains d’avoir trouvé la bonne personne », a dit Mme Cragg. « Nous avons donc utilisé une ruse et dit à Steve que nous menions une enquête liée à la disparition de son père. »

Lorsqu’ils lui ont parlé, ils ont découvert que le récit de son passé correspondait à celui de l’enfant disparu. Steve leur a dit qu’il savait qu’il avait été enlevé, mais qu’il pensait avoir été abandonné par sa mère, a dit Mme Cragg au LA Times.

« J’ai vécu toutes ces années sans ma mère. Découvrir qu’elle est vivante dans un autre pays était émouvant », a confié Steve.

Steve, un citoyen américain, a également quatre autres frères et sœurs et il n’a pas l’intention de retourner au Mexique.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires ! 

RECOMMANDÉ