Le 21 décembre 2020, le ciel nocturne nous offrira un alignement planétaire aussi rare que formidable, vu pour la dernière fois il y a presque 800 ans !

Par Epoch Times
2 décembre 2020
Mis à jour: 2 décembre 2020

Cette année, les astronomes assisteront à un spectacle céleste à l’approche de Noël, car le 21 décembre, il y aura un alignement planétaire rare qui n’a pas été observé depuis près de 800 ans.

À cette date, Jupiter et Saturne seront si parfaitement alignés dans le ciel nocturne qu’ils sembleront se toucher, créant l’apparence de ce qui a été décrit comme une « double planète. »

La dernière fois que ces deux planètes sont apparues si proches à l’œil nu, depuis le champ de vision terrestre, c’était le 4 mars 1226, selon Business Insider.

Le centre galactique de la Voie lactée et Jupiter (point le plus brillant en haut au centre) sont vus de la campagne près de la petite ville de Reboledo, département de Floride, Uruguay (MARIANA SUAREZ / AFP via Getty Images)

En termes astronomiques, un événement dans lequel les corps célestes s’alignent est appelé une conjonction. Comme cette conjonction implique les deux plus grands géants planétaires de notre système solaire, elle a été appelée « grande conjonction ». Le phénomène est d’autant plus important dans la mesure où il ne se produit que tous les 20 ans.

Cependant, le 21 décembre, qui se trouve être aussi le solstice d’hiver, les deux planètes apparaîtront divisées par moins que le diamètre visible de notre pleine lune.

La réalité sera, bien sûr, très différente, car les deux planètes sont, dans l’espace, quatre fois plus éloignées l’une de l’autre que la distance entre la Terre et le Soleil, mais à l’œil nu, elles apparaîtront comme une seule lumière vive, presque comme une étoile de Noël.

(The Epoch Times)

En fait, certains, comme le célèbre astronome allemand Johannes Kepler, affirment qu’un remarquable triple alignement de Jupiter, Saturne et Vénus pourrait avoir été « l’étoile de Bethléem » dans le conte des Rois Mages, ou « trois sages ». Grâce à l’utilisation d’un télescope, vous pourrez faire la distinction entre ces deux planètes géantes, et vous pourrez également voir certaines de leurs lunes.

Patrick Hartigan, professeur de physique et d’astronomie à l’université de Rice, explique à quel point cette grande conjonction est spéciale.

« Il est juste de dire que cette conjonction est vraiment exceptionnelle dans la mesure où les planètes sont très proches, l’une de l’autre », explique-t-il sur son site web.

Jupiter ( NASA / JPL-Caltech / SwRI / MSSS / Kevin M. Gill )

Toutefois, si vous êtes aux États-Unis, au Canada ou en Europe, il sera difficile de voir cette prochaine conjonction dans l’hémisphère nord en raison de son niveau bas à l’horizon depuis cette partie du globe.

« Pour l’observer de façon optimale, il faudra se trouver près de l’équateur, bien que, où que vous soyez, il y ait peut-être une heure dédiée pour observer cette conjonction avant que les planètes ne s’enfoncent dans la brume », a-t-il ajouté.

Le meilleur moment pour observer l’événement est le crépuscule (l’heure juste après le coucher du soleil). Vous devez regarder le ciel au sud-ouest, de préférence avec un télescope. Des sites web tels que Stellarium peuvent vous aider à orienter votre télescope pour une meilleure observation.

Les nuages bas peuvent, comme c’est parfois le cas, faire échouer toute chance d’assister à l’événement. Cependant, même si le ciel n’est pas clément, cette nuit du Solstice d’hiver du 21, il y a encore de l’espoir.

La conjonction a lieu en fait du 17 au 25 décembre ; le 21 se trouve être la date à laquelle les deux planètes sont les plus proche de l’une de l’autre.

Saturne (HO / AFP via Getty Images)

Au cours des 2 000 dernières années, Jupiter et Saturne se sont rapprochés à deux reprises seulement comme cette année. L’une de ces dates était 1623, mais la lumière éblouissante du soleil rendait l’observation impossible.

Étant donné la rareté de l’événement, ça vaut vraiment la peine de faire l’effort de l’observer, car si vous le manquez, le prochain phénomène identique aura lieu dans 60 ans !

Le 15 mars 2080, le spectacle se répétera, et les planètes seront aussi proches qu’en 2020. En fait, il sera peut-être même plus facile d’assister au spectacle, car il devrait avoir lieu plus haut à l’horizon.

Le seul problème, bien sûr, est de devoir attendre jusque-là.

Pour ceux qui sont désireux d’assister à des merveilles célestes dans le ciel nocturne, il n’est pas nécessaire d’attendre le 21 décembre pour commencer à observer les étoiles ; les deux planètes sont déjà visibles à l’approche de cet événement magistral, et le resteront toutes les nuits pendant le reste de l’année, en fonction des conditions locales. Elles sont, avec bien d’autres choses encore, un spectacle attrayant et captivant à contempler.

FOCUS SUR LA CHINE – La fonction cachée du barrage des Trois-Gorges

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ