246 personnes entièrement vaccinées dans le Michigan sont testées positives pour le Covid-19 ; 3 sont mortes

Par Zachary Stieber
9 avril 2021
Mis à jour: 9 avril 2021

Les données du Michigan montrent que 246 résidents ont été testés positifs au Covid-19 plus de deux semaines après avoir été entièrement vaccinés contre le virus à l’origine de cette maladie.

Ces contaminations ayant soi-disant possiblement passé outre le vaccin ont été enregistrées entre le 1er janvier et le 31 mars.

11 des résidents ont été hospitalisés et 3 sont décédés, a dit à Epoch Times par e-mail un porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux de l’État (MDDHS). Les personnes décédées étaient toutes âgées de 65 ans ou plus.

Les données concernant le statut d’hospitalisation de 129 cas étaient incomplètes, et pour le reste, le statut d’hospitalisation de 3 cas a été déclaré comme inconnu.

Les cas entièrement vaccinés ont été identifiés grâce à l’examen hebdomadaire des données sur tous les cas confirmés et probables de Covid-19, la maladie causée par le virus du PCC. Les fonctionnaires de l’État comparent les données aux dossiers de toutes les personnes qui ont été complètement vaccinées.

Une vaccination complète signifie que 2 semaines se sont écoulées depuis les 2 injections du vaccin Pfizer ou Moderna, ou le même nombre de semaines depuis l’injection unique de Johnson & Johnson.

« Il s’agit de personnes qui ont eu un test positif 14 jours ou plus après la dernière dose de la série de vaccins. Certaines de ces personnes peuvent finalement être exclues de cette liste parce qu’elles continuent d’avoir un test positif à la suite d’une infection récente avant d’être complètement vaccinées. Ces cas font l’objet d’un examen plus approfondi afin de déterminer s’ils répondent à d’autres critères des CDC pour déterminer éventuellement une contamination malgré le vaccin, notamment l’absence d’un test antigène ou PCR positif moins de 45 jours avant le test positif post-vaccination », a déclaré le porte-parole.

« En général, ces personnes étaient plus susceptibles d’être asymptomatiques ou légèrement symptomatiques par rapport aux personnes vaccinées. Veuillez noter qu’à ce jour, plus de 1,7 million de personnes du Michigan ont reçu le vaccin contre le Covid-19. Certains de ces cas pourraient être écartés par des investigations supplémentaires. »

Selon la Food and Drug Administration, le vaccin de Pfizer est considéré comme efficace à 95 % pour prévenir les symptômes graves du Covid-19. Celui de Moderna l’est à 94 %, et celui de Johnson & Johnson, à environ 67 %.

Gretchen Whitmer, gouverneur du Michigan, reçoit une dose du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer à Ford Field lors d’un événement visant à promouvoir et à encourager les habitants du Michigan à se faire vacciner, à Détroit, le 6 avril 2021. (Matthew Hatcher/Getty Images)

« Alors que la majorité de la population développe une immunité complète dans les 14 jours suivant le terme de leur série de vaccins, une petite proportion semble prendre plus de temps pour générer une intervention complète des anticorps », a déclaré la porte-parole du MDHHS. « Nous nous attendons à voir des cas d’échec avec n’importe quelle vaccination, y compris tous les vaccins contre le Covid-19. Le nombre de cas potentiels d’échec identifiés à ce jour ne dépasse pas ce que l’on pourrait attendre de vaccins dont l’efficacité est de 95 %. Les études indiquent que même si les personnes vaccinées tombent malades, elles sont beaucoup moins susceptibles de ressentir une maladie grave nécessitant une hospitalisation ou entraînant la mort. »

Les responsables affirment que la possibilité de nouveaux cas d’échec est la raison pour laquelle ils encouragent toujours les habitants du Michigan à prendre des précautions lorsqu’ils sont en public, comme le port de masques, le lavage des mains et la distanciation sociale, même après avoir été complètement vaccinés.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) sont en train de créer un nouveau site Web pour fournir des informations supplémentaires sur l’investigation des nouveaux cas d’échec. Le site devrait être lancé dans les prochaines semaines. Il comprendra des données récapitulatives provenant de tous les États, selon les responsables du Michigan.

La semaine dernière, le gouverneur du Michigan, Gretchen Whitmer, a déclaré aux journalistes que « 0 % des personnes se trouvant dans nos hôpitaux à l’heure actuelle ont été vaccinées, ce qui vous indique que les vaccins fonctionnent ».

Lors d’une conférence de presse le 6 avril, Mme Whitmer a déclaré que les taux d’efficacité signifient que certaines personnes vaccinées n’obtiendront pas une protection complète.

« Nous sommes en train de fouiller dans les chiffres » concernant les cas d’échec, a-t-elle dit. « Ce que nous savons, cependant, c’est que ce vaccin peut vous sauver la vie. Il s’agit d’un virus face auquel aucun d’entre nous ne sait comment notre corps va réagir. Pour beaucoup, il a été fatal ou dévastateur, ou pour beaucoup, nous sommes encore en train d’apprendre combien de temps les impacts de ce virus vont les toucher, les affliger. Ce vaccin reste donc le meilleur moyen de se protéger. »

Le Dr Joneigh Khaldun, médecin en chef de l’État, a déclaré que les vaccins en question « font partie des meilleurs vaccins dont nous disposons ».

« Nous avons maintenant des vaccins qui sont efficaces à plus de 95 %. Et même si vous attrapez le Covid-19 une fois que vous avez été vacciné, il est très peu probable que vous soyez hospitalisé ou que vous mouriez », a-t-elle déclaré.

D’autres États ont également enregistré des cas d’échec. Dans l’État de Washington, les autorités ont déclaré la semaine dernière avoir trouvé des preuves de 102 cas de ce type, 8 des patients ayant dû être hospitalisés et 2 étant décédés.

Dans une lettre publiée le 23 mars dans le New England Journal of Medicine, un groupe de médecins californiens a indiqué que sur 36 659 travailleurs de la santé testés après avoir reçu une ou deux doses d’un vaccin contre le Covid-19, 379 ont été testés positifs au Covid-19 au moins un jour après la vaccination. 37 d’entre eux ont été testés positifs après avoir reçu 2 injections, la plupart dans les 2 semaines suivant la deuxième injection.

« La rareté des résultats positifs 14 jours après l’administration de la deuxième dose de vaccin est encourageante et suggère que l’efficacité de ces vaccins se maintient en dehors du cadre des essais », ont écrit les médecins.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ