36 chiens saisis dans le cadre d’une enquête pour cruauté envers les animaux

Par Epoch Times
26 octobre 2020
Mis à jour: 26 octobre 2020

Au début de ce mois, des policiers et des agents de contrôle des animaux ont saisi 36 chiens dans une maison de Tacoma dans le cadre d’une enquête en cours pour cruauté envers les animaux, rapporte Q13Fox.

Quinze des chiens saisis étaient des chiots âgés de moins de 12 semaines, note la station de radio Komo News.

Les autorités ont visité la propriété située dans la région de Midland, qui se trouve dans le bloc 9000 de l’avenue Portland, à Tacoma, dans l’État de Washington, le 14 octobre. Elles avaient été alertées par des allégations de mauvais traitements infligés aux animaux, par un public inquiet.

(Avec l’aimable autorisation du Bureau du shérif du comté de Pierce)

La réponse du shérif a été motivée par des informations faisant état d’un grand nombre de chiens détenus, de l’exploitation d’un chenil illégal et du fait que le propriétaire tirait sur les animaux avec un fusil à plomb. Des images vidéo d’un drone ont également été fournies.

Le Bureau du shérif du comté de Pierce a indiqué sur Facebook qu’ils avaient déjà visité la même propriété pour un incident similaire.

En décembre 2019, une cinquantaine de chiens ont été saisis à la même adresse après l’émission d’un mandat d’arrêt pour cruauté envers les animaux et combats de chiens. À cette époque, le propriétaire a été arrêté.

(Avec l’aimable autorisation du Bureau du shérif du comté de Pierce)

Elmer James Givens Jr, le propriétaire des lieux, a présenté une demande au tribunal pour tenter de récupérer ces chiens. Selon Q13Fox, le juge s’est prononcé contre la demande de M. Givens Jr.

Le tribunal a rendu une ordonnance empêchant M. Givens Jr. de posséder plus de cinq chiens pendant que l’affaire était en cours d’enquête.

Bien qu’il n’ait jamais été inculpé pour le premier incident, les chiens saisis ont été placés dans d’autres foyers, selon le Bureau du shérif.

Aucune arrestation n’a été effectuée au cours de la perquisition de ce mois-ci, et l’enquête est toujours en cours, alors que les chiens ont été examinés par des vétérinaires pour détecter des parasites et des marques ressemblant à des cicatrices afin de déterminer si elles étaient causées par des plaies perforantes ou des plombs.

(Avec l’aimable autorisation du département du shérif du comté de Pierce)
(Avec l’aimable autorisation du Bureau du shérif du comté de Pierce)

FOCUS SUR LA CHINE – Les acteurs cachés derrière des sociétés-écrans de Hong Kong



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ