4 115 personnes vaccinées sont mortes ou ont été hospitalisées à la suite d’une infection « post-vaccinale » au Covid-19 selon le CDC américain

Par Jack Phillips
29 juin 2021
Mis à jour: 29 juin 2021

Selon les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), plus de 4 000 personnes ont été hospitalisées ou sont décédées aux États-Unis des suites d’une infection au virus du Covid-19 malgré avoir reçu le vaccin.

Dans une mise à jour de la semaine dernière, l’agence a déclaré que 4 115 personnes ont été hospitalisées ou sont décédées des suites du Covid-19 aux États-Unis, bien qu’elles aient été entièrement vaccinées.

Le nombre total de personnes décédées du Covid-19 après avoir été vaccinées est de 750, selon l’agence. Elle a noté que 76 % des hospitalisations et des décès dus à cette infection « post-vaccinale » sont survenus chez des personnes âgées de plus de 65 ans.

« Au 21 juin 2021, plus de 150 millions de personnes aux États-Unis avaient été entièrement vaccinées contre le Covid-19 », a déclaré l’agence dans sa mise à jour du 25 juin. « Pendant la même période, les CDC ont reçu des rapports de 47 États et territoires américains concernant 4 115 patients infectés malgré leur vaccination complète contre le Covid-19, qui ont été hospitalisés ou sont décédés. »

Les responsables fédéraux de la santé ont minimisé ces nouvelles données et ont déclaré qu’ils avaient prévu une augmentation des cas, des maladies et des décès.

« Il fallait s’y attendre », a déclaré le 25 juin à CNBC le Dr Paul Offit, l’un des principaux conseillers de la Food and Drug Administration en matière de vaccins pour enfants. « Les vaccins ne sont pas efficaces à 100 %, même contre les maladies graves. Un très faible pourcentage des 600 000 décès. »

Le 1er mai, le CDC a annoncé qu’il avait cessé de comptabiliser tous les cas d’infections « post-vaccinales » et ne rend compte que de ceux qui entraînent une hospitalisation ou un décès.

Le Covid-19 est la maladie causée par le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), également connu sous le nom de nouveau coronavirus.

La mise à jour des CDC intervient alors que des responsables israéliens ont déclaré la semaine dernière que lors d’une récente épidémie de Covid-19, environ la moitié des adultes infectés étaient entièrement vaccinés.

Ran Balicer, qui dirige un groupe consultatif d’experts pour le gouvernement israélien, a fait savoir en annonçant cette découverte le 25 juin que le pays pourrait se retrouver à nouveau en confinement. M. Balicer et d’autres responsables ont déclaré que 90 % des nouveaux cas étaient dus au variant Delta du Covid-19.

« L’entrée du variant Delta a changé la dynamique de transition », a-t-il déclaré au Wall Street Journal.

Le ministère de la Santé publique du Massachusetts a indiqué la semaine dernière que près de 4 000 personnes entièrement vaccinées ont été testées positives au virus.

« Nous apprenons que beaucoup de ces infections ‘post-vaccinales’ sont asymptomatiques, ou qu’elles sont très légères et de courte durée », a déclaré Davidson Hamer, spécialiste des maladies infectieuses à l’Université de Boston, selon les médias locaux. « La charge virale n’est pas très élevée. »

Et Hamer – comme Offit – a également minimisé les avancées dans les infections, en disant qu’il fallait s’y attendre.

« Les infections ‘post-vaccinales’ sont attendues, et nous devons mieux comprendre qui est à risque et si les personnes qui ont une infection ‘post-vaccinale’ peuvent transmettre le virus à d’autres », a déclaré M. Hamer. « Dans certains cas, ils excrèteront des niveaux très faibles de virus et ne les transmettront pas à d’autres. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ