4 points pour les 18-24 ans sur les SMS qui montrent comment les textos peuvent ruiner vos relations

Par Nicole Russell
21 août 2019 Mis à jour: 21 août 2019

L’envoi de SMS est un moyen de communication principal pour la plupart des gens. Des études montrent que 18,7 milliards de SMS sont envoyés chaque jour et qu’une personne envoie en moyenne 32 messages texte par jour – un nombre quatre fois plus élevé en ce qui concerne les jeunes de 18 à 24 ans.

Pourtant, maintenant que de plus en plus de gens envoient des messages écrits plus souvent qu’ils ne parlent, est-ce bon pour nos relations personnelles et professionnelles ? Bien que l’envoi de SMS soit pratique et courant, on peut relever certains inconvénients, en voici quelques-uns :

1. Beaucoup de gens envoient des SMS plutôt que de se parler

Envoyer un texto à quelqu’un sans lui avoir parler réellement ne s’applique pas énormément à ceux qui sont âgés de plus de 30 ans, mais pour les jeunes générations c’est une toute autre chose.

Alors que j’étais chez une amie cet été, j’ai remarqué que sa fille adolescente riait et envoyait des textos frénétiquement. Quand j’ai demandé à qui elle envoyait des SMS, elle m’a répondu en souriant avec le nom d’un garçon.

« Alors, demandais-je d’une voix maternelle, quand tu vois ce garçon dans les couloirs de l’école, est-ce que tu lui parles ? Vous traînez ensemble ? » Elle m’a regardé de travers. « Bien sûr que non ! On ne se parle pas vraiment ! » J’ai regardé sa mère confuse, et on a tous les deux secoué la tête.

En moyenne, les adolescents envoient 128 textos par jour. Ils le font souvent non pas après avoir appris à connaître quelqu’un, mais comme un moyen d’apprendre à connaître quelqu’un. C’est en fait une façon très maladroite pour apprendre à connaître quelqu’un. En général, les gens et surtout les jeunes disent des choses par écrit qu’ils ne diraient pas face à la personne – c’est la fausse sécurité qu’un écran semble offrir.

Derrière un message texte se cache une personne réelle, et peu importe à quel point deux personnes s’envoient des messages, elles n’apprendront jamais à connaître vraiment l’autre personne sans ce lien personnel réel. Les gens peuvent se moquer et dire que parler avec la personne n’est pas si différent que d’envoyer des textos, mais ce n’est pas vrai. Les mimiques et les traits de personnalité d’une personne se manifestent lorsqu’elle parle à une autre. Souvent, ces choses ne se voient pas par texto, surtout si la personne est une nouvelle connaissance.

L’envoi de textos est pratique, mais ils ne devraient pas être utilisés pour remplacer de réelles conversations.

2. Les textos peuvent être mal compris, ce qui peut nuire à vos relations

L’un des pièges de l’envoi de SMS est que les gens traitent parfois les SMS comme s’ils échangeaient avec une personne à côté d’eux. Cette « proximité » existe par exemple entre un couple même à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. Ainsi nous avons tendance à supposer que les gens ne posent jamais leur téléphone. Et lorsque nous envoyons un SMS, nous attendons une réponse quasi immédiate. On se dit : « Normalement ça ne devrait même pas prendre cinq minutes pour répondre à une question ». Car en temps normal, si la personne avec qui nous vivions n’est pas dans la même pièce, nous ne nous poserions pas la question avant son retour dans cette même pièce.

Lorsque nous communiquons par texto, nous n’avons pas le luxe de savoir exactement où se trouve l’autre personne à tout moment. Cela peut créer de l’anxiété chez certaines personnes. En 2018, un article décrivait comment « la culture des textos nous donne à tous de l’anxiété. » Selon une étude de psychologie, un cinquième des personnes associent leurs appareils mobiles au stress – la disponibilité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 joue un rôle énorme dans ce stress.

L’envoi de SMS est un support statique. Même avec les émojis, l’émotion est souvent perdue et une personne lit un texte de la façon dont elle parle avec sa voix dans sa tête, comme elle se l’imagine, et non avec la voix de l’autre personne. Les gens ne peuvent pas voir ce qu’une personne fait de l’autre côté du téléphone. Les gens ne peuvent pas « entendre » ce que les autres répondent par SMS.

Lors d’un appel téléphonique, les gens peuvent souvent vérifier si l’autre personne plaisante ou est sarcastique au milieu d’une conversation. En personne, les expressions faciales et le langage corporel aident les gens à mieux comprendre ce qu’une personne tente de transmettre. Ceci est perdu par texto et cause souvent de la frustration, de la confusion ou même de l’angoisse à au moins une des deux personnes.

3. Tout le monde a des attentes différentes en matière d’envoi de SMS

Suivant les tempéraments ou les situations de chacun, il peut arriver qu’on ne réponde pas à un SMS avant des heures, voire des jours. Certains dans votre entourage s’en fichent certainement, mais pour d’autres, cela pourrait grandement les déranger. Ils pourraient également se sentir lésés ou ignorés. Cela peut aussi être votre cas. Vous pourriez même ressentir de la colère. Est-ce que cela veut dire que certaines personnes sont plus embêtantes et d’autres ? Ou que certaines personnes sont-elles plus collées à leur téléphone que d’autres ?

Cela a beaucoup à voir avec les attentes de chacun en matière d’envoi de SMS : Si vous êtes le genre de personne à répondre tout de suite, vous voudrez probablement qu’il en soit ainsi en retour. Cela vient en grande partie de l’omniprésence des smartphones dans tous types de situations, nous montrant que nous sommes toujours collés à eux, et que, parce que vous avez le numéro de la personne, vous avez alors accès à elle en permanence. Rien n’est plus faux, surtout pour les introvertis, qui filtrent ou reportent souvent à plus tard les appels et les textos, même des personnes qu’ils connaissent et aiment.

Une étude de Pew a révélé que 70% des gens ont déclaré que leurs smartphones leur offraient « la liberté », tandis que 30% y voyaient une « sorte de prison ». Dans le même temps, un article rédigé par deux psychologues de l’Université Pace a révélé que la plupart des gens considèrent leur téléphone à la fois comme un sanctuaire et un fardeau. D’une part, car ils se sentaient plus apaisés avec leur téléphone sur eux, mais en même temps, ils se sentaient comme s’ils avaient une obligation de communiquer et d’échanger sur chaque endroit où ils vont.

Nous vivons à l’ère du « tout, tout de suite » et du « contact permanent », cette culture a ainsi créé une dynamique où les gens s’inquiètent ou s’impatientent quand un texto ne reçoit pas de réponse en quelques minutes. Les gens supposent que tout le monde a le temps de vérifier son téléphone parce qu’ils voient toujours les gens regarder leur téléphone. Mais la vie n’est pas faite ainsi – tout le monde n’est pas toujours collé à son téléphone. Souvent, les réunions, le travail, les repas, les films et d’autres rassemblements ou événements sociaux font en sorte que les gens rangent parfois leur téléphone. Les gens doivent alors comprendre que même en ayant un téléphone « en poche », cela ne veut pas dire « être disponible ».

4. Les hommes et les femmes pensent et écrivent différemment

Récemment, une de mes amies m’a parlé d’une situation qui la mettait dans l’embarras : elle envoyait régulièrement des messages d’amour à son chéri et il ne répondait pas tout de suite, ou parfois même cela prenait quelques jours. Mais il l’appelait et parlait pendant des heures avec elle. Qu’est-ce que cela signifiait ? Je me le demande encore. Mais je sais que les hommes et les femmes écrivent leur SMS différemment – des études nous l’ont démontré.

Les hommes ont tendance à utiliser l’envoi de SMS pour la logistique et pour répondre et poser des questions spécifiques. À quelle heure arrives-tu ? Où êtes-vous ? On se voit à 18h ? Les femmes ont tendance à envoyer des SMS pour avoir une conversation. À diverses occasions, j’ai pu en faire l’expérience. Maintenant, j’ai tendance à envoyer des messages texte dans un format moins conversationnel, ainsi je suis sûr que certains hommes répondront plus vite que d’habitude ou parleront davantage.

Mes amis me disent que les hommes peuvent également se méfier des textos. Il y a des choses en particulier dont les hommes ont tendance à éviter, surtout dans une amitié nouvellement formée avec une femme avec un intérêt romantique important. Une chose qui dérange les hommes ? La façon dont les femmes planifient leur relation à travers les textos.

Beaucoup d’hommes ne sont pas, le mardi, en train de planifier où ils dîneront le samedi ni où ils ont prévu de prendre des vacances. Les hommes vivent généralement dans l’instant présent. Quand les femmes demandent aux hommes par texto : « Quels sont tes projets pour la journée ? », dans l’esprit de beaucoup d’hommes, cela se résume simplement par se lever, aller travailler et manger quelque chose. Au-delà, ce n’est pas si important que ça, contrairement à ce que les femmes souhaitent savoir.

De plus, la plupart des hommes ne sont pas enclins à répondre immédiatement aux SMS, et la pire chose qu’une femme puisse faire est d’inonder un homme de quatre ou cinq SMS d’affilés. Si ce n’est pas une urgence, les hommes ont tendance à attendre davantage avant de répondre aux textos que les femmes, et les inonder n’aide pas du tout.

Bien sûr, l’envoi de SMS reste un moyen pratique pour communiquer – cela m’a évité beaucoup de problèmes. Cependant, pour beaucoup de gens, l’envoi de textos fait plus de mal dans leurs relations qu’autres choses. En fin de compte, nos communications devraient porter davantage sur les personnes, et l’envoi de textos devrait rester un outil, plutôt qu’être le miroir souvent faussé du caractère, des relations ou des traits de personnalité d’une personne.

Nicole Russell est écrivaine indépendante et mère de quatre enfants. Son travail a été publié dans The Atlantic, The New York Times, Politico, The Daily Beast et The Federalist. (Twitter @russell_nm)

RECOMMANDÉ