43 médecins attaquent Édouard Philippe en justice: une vaste enquête préliminaire est ouverte

Par Michal Bleibtreu Neeman
11 juin 2020
Mis à jour: 11 juin 2020

Un mois après le début du déconfinement, une vaste enquête préliminaire est ouverte. Quarante-trois médecins attaquent Édouard Philippe pour prises de décisions dangereuses sur la crise du coronavirus.

Mardi 9 juin, le parquet de Paris a ouvert une vaste enquête préliminaire sur la gestion de la crise du Coronavirus pour « homicide involontaire » et « mise en danger de la vie d’autrui ». Quatre-vingts plaintes auraient été déposées contre le gouvernement français parmi lesquelles se trouvent majoritairement celles de soignants, de gendarmes, de gardiens de prison, d’anciens malades ou de familles de défunts. Quarante-trois médecins vont attaquer en justice le Premier ministre Édouard Philippe ainsi que l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Selon la chaîne RTL, cette ouverture d’enquête était prévue et paraissait inéluctable à la suite de plaintes pour homicide involontaire, déposées déjà au début du confinement. En effet, un haut magistrat a déjà confié envisager une procédure comparable à celle du sang contaminé dans les années 1990. Il a indiqué cette démarche quelques jours après le début du confinement, le 17 mars.

La principale question qui se pose au cœur de l’enquête sera de savoir quelles étaient les connaissances scientifiques disponibles au moment des décisions visées par les plaintes. L’enquête judiciaire ne vise que des infractions pénales, et donc seules des décisions dangereuses prises en connaissance de cause, et non pas de simples imprudences ou négligences.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ