5 surfeurs meurent aux Pays-Bas lorsqu’une énorme épaisseur de mousse marine a empêché les secours d’arriver

Par CNN
15 mai 2020
Mis à jour: 15 mai 2020

Cinq surfeurs qui connaissaient la mer « comme le dos de leur main » sont morts lorsqu’une énorme épaisseur d’écume a entravé les opérations de sauvetage.

Le groupe a rencontré des difficultés au port nord du district de Scheveningen de La Haye aux Pays-Bas dans la soirée du 11 mai.

Malgré une opération de sauvetage à grande échelle, seul un membre du groupe a pu être sauvé, selon la KNRM, l’organisation royale néerlandaise de sauvetage en mer.

Un communiqué publié en ligne par le service de secours a déclaré que les efforts déployés ont été « entravés par la présence d’une couche d’écume à taille humaine en mer et sur la plage », tandis que « des vents forts et des vagues puissantes ont également rendu très difficile l’acheminement des secours depuis la jetée du port ».

Des secouristes se tiennent dans des eaux agitées lors de la reprise des recherches de sportifs disparus en mer du Nord à Scheveningen, aux Pays-Bas, le 12 mai 2020. (Sem Van Der Wal/ANP/AFP via Getty Images)

La police, les pompiers, les garde-côtes, les unités de la KNRM et d’autres secouristes ont participé à l’opération de secours, au cours de laquelle un hélicoptère a été utilisé pour tenter de disperser la mousse et améliorer la visibilité.

Deux des corps ont été retrouvés lundi et deux autres le lendemain matin, selon le bureau de la KNRM. Un cinquième corps n’a pas encore été retrouvé. L’identité des victimes n’a pas encore été révélée.

Les enquêteurs cherchent maintenant à déterminer ce qui a engendré l’écume de mer et son rôle possible dans la tragédie.

Johan Remkes, maire de La Haye, a décrit les événements comme une « terrible tragédie » impliquant « des jeunes, en bonne forme physique, des sportifs, qui connaissent la mer comme leur poche ».

Dans une déclaration publiée sur le site web de la ville, M. Remkes a présenté ses condoléances et a déclaré : « La grande douleur des habitants de la communauté de Scheveningen est inimaginable. Les habitants de Scheveningen comprennent mieux que quiconque que ‘la mer donne et la mer prend’, toutefois ce qui a mis fin brutalement à tant de jeunes vies et affecté tant de familles et de groupes d’amis est incroyablement brutal. »

Le maire, qui a été témoin de l’incident au moment où il s’est produit, a déclaré : « Comment est-il possible que des surfeurs aussi expérimentés aient été complètement dépassés sur un site qu’ils connaissaient si bien ? Mais aussi, comment est-il possible qu’un drame se soit déroulé à une entrée du port alors qu’à l’autre entrée du port, à moins de 100 mètres de là, des personnes continuaient à surfer jusqu’à tard dans la soirée. »

S’engageant à enquêter sur l’incident, il a déclaré : « Aujourd’hui, nous nous souvenons des victimes. Demain, nous essaierons de comprendre ce qui s’est passé. »

Un secouriste se tient dans des eaux agitées lors de la reprise des recherches de sportifs nautiques disparus en mer du Nord à Scheveningen, aux Pays-Bas, le 12 mai 2020. (Sem Van Der Wal/ANP/AFP via Getty Images)

Katja Philippart est écologiste marine à l’Institut royal néerlandais de recherche sur la mer. Elle a déclaré à CNN qu’elle étudiait si la concentration d’algues aurait pu modifier la quantité de mousse dans l’eau.

Katja Philippart a expliqué que les concentrations d’algues sont souvent élevées ou en prolifération pendant les mois d’avril et de mai.

« À la fin d’une floraison, ces colonies commencent à se décomposer, libérant du mucus dans l’eau. Les vagues provoquées par le vent qui remuent l’eau riche en mucus entraînent la formation d’écume. Selon la direction du vent, cette écume peut être emportée vers la côte où elle s’accumule alors. »

Les surfeurs étaient tous des « hommes très expérimentés », selon l’Association néerlandaise de surf, qui a publié sur Facebook ses condoléances.

« Des circonstances exceptionnelles ont provoqué leur disparition, et le destin a frappé : cinq d’entre eux sont morts tragiquement », précise le message.

« Nous exprimons notre sympathie aux parents et à toutes les personnes concernées. Dans la communauté des surfeurs de Scheveningen et bien au-delà, le deuil est grand, nous sommes profondément attristés par ce drame. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ