500 tremblements de terre frappent Porto Rico en 15 jours, les autorités en annoncent d’autres en cours de route

Par Jack Phillips
14 janvier 2020 Mis à jour: 14 janvier 2020

Plus de 500 tremblements de terre de magnitude 2 ou plus se sont produits à Porto Rico et dans ses environs depuis le séisme de magnitude 4,7 qui a frappé fin décembre, y compris un tremblement de terre de magnitude 6,4 qui a causé des dégâts considérables et des pannes de courant dans toute l’île la semaine dernière. L’agence a averti dimanche qu’il y aurait encore plus de répliques.

Au cours de la fin de semaine, une réplique de magnitude (M) 5,9 a secoué Porto Rico, frappant l’île après la secousse de M 6,4.

L’U.S. Geological Survey (USGS) a écrit : « Depuis l’événement de magnitude 4,7 du 28 décembre 2019, plus de 500 séismes de magnitude 2 et plus se sont produits dans cette région […] dont 32 étaient de M 4 et plus, y compris l’événement de M 5,8 du 6 janvier et l’événement de M 6,4 du 7 janvier et ses répliques. »

L’agence a averti que d’autres tremblements de terre pourraient frapper Porto Rico après le 12 janvier.

« La prévision de l’USGS concernant les répliques de la crise, mise à jour le 12 janvier, indique que la probabilité d’une réplique de M 6,0 ou plus au cours des sept prochains jours est de 11 % », selon ce qu’a déclaré l’agence dimanche dernier. « Il existe également une forte probabilité de répliques de plus de M 3,0 au cours de la semaine à venir ; ces séismes M 3,0+ pourraient être ressentis près des épicentres. Le taux de répliques continuera à diminuer au fil du temps. Une réplique importante ou un nouveau choc principal augmenterait, encore une fois, la fréquence et l’ampleur des répliques. On trouvera dans la prévision des estimations pour d’autres gammes d’amplitude et d’autres périodes. »

L’agence a noté que le scénario le plus probable au cours des prochains jours est que les répliques « continueront à diminuer en fréquence au cours des 30 prochains jours, sans qu’il y ait d’autres tremblements de terre de taille similaire au M 6,4 qui s’est produit le 7 janvier ». Il y a 76 % de chances que cela se produise de cette façon, a noté l’USGS.

« Certaines de ces répliques de taille modérée (M 5,0+) peuvent causer des dommages localisés, en particulier sur les structures faibles. Les séismes de plus faible magnitude (M 3,0+), lorsqu’ils sont peu profonds, peuvent être ressentis par les personnes proches des épicentres », a-t-il indiqué.

Au cours de la semaine prochaine, selon l’USGS, il y a seulement 3 % de chances qu’une réplique d’une magnitude de 6,4 se reproduise.

Beaucoup de personnes sur l’île restent dans des abris. Certains dorment dehors sur des emplacements ouverts de peur que les bâtiments ne s’effondrent, selon les rapports.

« Les gens ont peur », a déclaré vendredi à NPR Mayita Melendez, maire de Ponce.

La semaine dernière, la Maison-Blanche a annoncé que le président Donald Trump avait signé une déclaration d’urgence pour coordonner les secours en cas de catastrophe.

Donald Trump « a ordonné une aide du gouvernement fédéral pour compléter les efforts d’intervention du Commonwealth et des autorités locales en raison des conditions d’urgence résultant des tremblements de terre qui ont commencé » le 28 décembre, a écrit la Maison-Blanche.

RECOMMANDÉ