Pourquoi acheter de l’eau en bouteille ?

18 juin 2015 Mis à jour: 26 octobre 2015

 

Un nouveau rapport du cabinet d’études Canadean Research Ltd. annonce que, pour la première fois, la consommation mondiale d’eau en bouteille va dépasser la consommation de boissons gazeuses – soit 233 milliards de litres, contre 227 milliards de litres.

Il y a cinq ans, la consommation d’eau en bouteille était de 170 milliards de litres, contre 215 milliards pour les boissons gazeuses, révèle le cabinet. Dans leur quête d’un mode de vie et d’une alimentation plus saine, les consommateurs des pays occidentaux privilégient l’eau en bouteille. Les sodas et autres boissons gazeuses deviennent moins attrayants à mesure que les études scientifiques établissent les liens entre le contenu riche en sucre, l’obésité et le risque de diabète.

Aux États-Unis, par exemple, Beverage Digest, une revue spécialisée, estime que le niveau de vente des sodas aux États-Unis a chuté pour atteindre celui du milieu des années 1990 : la consommation annuelle par habitant est tombée à son plus bas niveau depuis 1986.

Les États-Unis sont aujourd’hui le deuxième consommateur d’eau en bouteille de la planète (15 %), toujours selon Canadean Research Ltd. Les entreprises américaines d’eau en bouteille, ont, grâce à la popularité de leur produit, vu bondir leur taux de croissance : en 2014, le groupe Nestlé Waters – dont Perrier avec un milliard de bouteilles vendues dans 140 pays – a dépassé le groupe Dr Pepper Snapple pour devenir la troisième plus grosse entreprise de commerce de boissons avec 11 % des parts du marché américain. Le volume des ventes de Nestlé a augmenté de 9,1 % contre 0,3 % pour le numéro 1, Coca-Cola.

Mais sur le premier marché mondial de l’eau en bouteille – la Chine avec 17 % – les consommateurs ont recours à l’achat parce qu’il leur est impossible de trouver d’autres sources saines.

Une récente étude du ministère chinois du Territoire et des Ressources révèle que près de 60 % des 5 000 sites d’eau souterraines, répartis dans 200 villes du pays, sont pollués. Selon IBIS World, un cabinet d’études de marché, c’est en quête d’eau saine que les consommateurs inquiets se sont tournés vers l’eau en bouteille. C’est le plus grand segment du marché des boissons non alcoolisées en Chine.

Mais plusieurs médias chinois accusent les autorités nationales d’avoir des normes de qualité laxistes pour l’industrie de l’eau embouteillée, n’imposant aucun test de détection des toxines comme le mercure, l’argent, ou le formaldéhyde, contrairement à l’eau du robinet, dont la réglementation beaucoup plus stricte, impose pas moins de 106 tests différents de qualité.

Sur le troisième marché mondial – l’Inde avec ses 6 % de consommation – l’eau potable est une rareté. Le manque d’infrastructures d’assainissement et les normes laxistes régissant la gestion des déchets industriels ont entraîné une grave pollution des rivières du pays. Puisque le pays manque également de règlementations encadrant l’extraction de l’eau souterraine, les paysans procèdent au pompage d’énormes quantités d’eau pour l’irrigation de leurs cultures, constate le Bureau national de recherche asiatique, un cercle de réflexion américain spécialisé en politique de l’Asie-Pacifique.

Chaque citoyen indien a accès à environ 1 000 mètres cubes d’eau douce par an. Il est à noter que pour les Nations unies, un pays disposant de moins de 1 700 mètres cubes d’eau douce par habitant est en situation de stress hydrique.

Canadean prévoit que si en Inde, la consommation d’eau en bouteille atteint les 10 % de part mondiale dans les cinq prochaines années, en Chine, elle sera de 20 %, tandis qu’aux États-Unis la croissance baissera à 13 %.

Dans les pays en développement, la forte croissance démographique et une diminution des ressources en eau poussera plus de consommateurs vers l’eau en bouteille. En revanche, les sources d’eau douce abondent en Amérique. Les États-Unis conserveront leur place de numéro 2 en consommation d’eau en bouteille, il s’agit d’un phénomène de mode chez les consommateurs.

 

Version originale : Bottled Water Is a Trend in US, China, and India—but for Different Reasons

RECOMMANDÉ