62 chiens sauvés d’un abattoir en Chine quelques jours avant le festival de la viande canine de Yulin

Par Epoch Times
22 juin 2019 Mis à jour: 13 juillet 2019

La fête du litchi et de la viande canine de Yulin n’est peut-être que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne le commerce de la viande canine. On estime que 10 millions de chiens sont tués en Chine chaque année pour le commerce de viande canine. Beaucoup de ces chiens sont soumis à la terreur de voir et d’entendre d’autres chiens bouillir vivants ou être torturés avant d’être abattus. Maintenant, le monde commence à réaliser à quel point ce qui se passe là-bas est horrible.

Selon la Humane Society International, un groupe de militants anonymes a sauvé 62 chiens d’un abattoir de Yulin, en Chine. Cela s’est passé à la veille du Festival de la viande canine de Yulin, qui se déroule du 21 au 30 juin.

Les sauveteurs ont diffusé des images de leur sauvetage audacieux, soulignant les conditions atroces auxquelles les animaux ont été soumis.

Un militant a raconté à People les horreurs auxquelles le groupe a été confronté alors qu’il s’apprêtait à sauver les chiens : « Il faisait une chaleur étouffante à l’intérieur de l’abattoir quand nous sommes arrivés. Les chiens étaient épuisés et haletants, certains se serrant contre le mur pour essayer ne pas se faire remarquer. D’autres couraient autour de nos jambes, avides d’attention. Nous avons tout de suite remarqué que certains d’entre eux portaient des colliers d’animaux de compagnie et qu’ils avaient probablement été volés, et certains d’entre eux semblaient très malades, alors nous les avons rapidement chargés dans le camion pour les amener rapidement à notre abri temporaire afin de leur prodiguer des soins vétérinaires d’urgence. »

« Un personnel de l’abattoir nous a dit que ces chiens faisaient probablement partie de l’un des derniers camions de chiens à entrer à Yulin avant le festival, parce que le gouvernement local était susceptible d’empêcher d’autres camions d’entrer dans la ville, mais nous ne sommes pas restés là pour vérifier cela. »

Il peut être difficile pour les lecteurs de comprendre cette horreur, mais la prise de conscience est la première étape pour arrêter cette pratique. « Nous voulons que le monde entier voie les horreurs du commerce de la viande canine en Chine, dont Yulin est un exemple typique, et que les amateurs de chiens du monde entier se dressent contre cette terrible cruauté », a déclaré le groupe.

Peter Li, spécialiste de la politique chinoise de la Humane Society International, a ajouté : « Yulin est un endroit très tendu en ce moment, avec des marchands de chiens et des abattoirs en état d’alerte, il était donc difficile pour ces militants chinois de gagner la confiance de cette installation pour libérer les chiens. Nous saluons leurs efforts pour montrer au monde la souffrance de ces pauvres animaux et pour dénoncer le vol de chiens qui se cache derrière le commerce de la viande canine. »

« Ces chiens sont traumatisés et ont besoin de soins vétérinaires, mais ils ont de la chance parce que pour eux au moins l’horreur de Yulin est terminée. Malheureusement, des milliers d’autres mourront encore à Yulin ainsi que des millions d’autres dans toute la Chine, à moins que des mesures décisives ne soient prises. Nous exhortons donc le gouvernement chinois à montrer qu’il ne tolérera pas les bandes de voleurs de chiens qui perpétuent ce commerce et à mettre un terme au commerce brutal de la viande de chien et de chat. »

Le festival de la viande canine de Yulin a été lancé en 2010 par des marchands de viande canine qui voulaient augmenter leurs ventes de viande canine. Cependant, Yulin n’avait aucun antécédent d’abattage et de commerce de viande canine avant ce festival, d’après la Humane Society International.

Grâce à des campagnes internationales, Animals Asia et Humane Society International ont porté cette pratique atroce à l’attention de la communauté internationale. La couverture médiatique qui a suivi a également suscité l’indignation du public à l’égard de cette pratique, selon Animals Australia.

Sous la pression, le gouvernement chinois de Yulin a retiré son soutien officiel en 2015. Cependant, le festival continue toujours – officieusement.

Avec le soutien de nombreuses célébrités bien connues, les pétitions atteignent maintenant des millions de personnes. La pression internationale sur la Chine est peut-être le seul moyen de sauver les chiens et les chats de Chine de l’abattage.

RECOMMANDÉ