États-Unis: 635 kg d’ailerons de requins saisies par la police – venant d’Amérique du Sud, ils étaient destinés à l’Asie

Par Paula Liu
6 février 2020 Mis à jour: 6 février 2020

Les services américains de la pêche et de la protection de la faune (Fish and Wildlife Service) ont annoncé qu’environ 635 kg d’ailerons de requins séchés ont été saisies dans le port de Miami, selon de multiples rapports.

Les ailerons de requins étaient cachés dans des boîtes dans un navire qui était amarré à PortMiami le 24 janvier 2020, selon le Miami Herald. Les ailerons ont été trouvés mélangés au milieu de produits animaux « non protégés » et « non réglementés », répartis dans 18 boîtes différentes.

Les articles provenaient probablement d’Amérique du Sud et étaient destinés à l’Asie, où les ailerons de requins sont très recherchés comme mets délicat et couramment utilisés dans les soupes.

Selon les responsables, la valeur totale des ailerons de requin serait probablement de l’ordre de 700 000 à 1 million de dollars.

« L’objectif de cette saisie est de protéger ces espèces tout en dissuadant les traqueurs d’utiliser les ports américains comme itinéraires possibles dans le commerce illégal des ailerons de requins », a déclaré Christina Meister, porte-parole du Fish and Wildlife Service, selon le Herald.

Selon Gavin Shire, chef des affaires publiques du U.S. Fish and Wildlife Service, la livraison d’ailerons de requins a également violé la loi Lacey, une loi datant de 1900 qui interdisait le trafic d’animaux sauvages illégaux.

« Cette cargaison violait la loi Lacey et comprenait des espèces inscrites à la CITES », a déclaré Gavin Shire, selon CNN. « Nous ne pouvons que nous limiter dans nos propos car il s’agit d’une affaire en cours ».

La CITES désigne la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, une liste d’animaux et de plantes sauvages qui sont protégés, dont 12 espèces de requins différentes.

Aucune arrestation n’a encore été effectuée et l’enquête est toujours en cours, selon Mme Meister.

La demande d’ailerons de requins a entraîné un effondrement de plus de 90 % de la population de requins, y compris le requin-marteau et le requin pointe blanche, selon une étude publiée dans Marine Policy. Chaque année, plus d’un million de tonnes de requins sont capturés, menaçant ainsi près de 60 % des espèces de requins dans le monde.

« Pour ce qui concerne les ailerons de requins et autres espèces sauvages de luxe menacées, seule une infime partie pourrait être gérée de manière durable, une grande partie du commerce international est incontrôlée ou actuellement incontrôlable, le blanchiment et le braconnage sont monnaie courante, les réseaux criminels sont souvent impliqués et le gouvernement ou les consommateurs n’ont guère envie de se préoccuper des grands centres de demande qui poussent à un commerce durable et légal », selon l’étude.

RECOMMANDÉ