636 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés en septembre en Chine

Par Olivia Li
8 novembre 2019 Mis à jour: 9 novembre 2019

En septembre 2019, 636 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés en Chine et 347 autres ont été harcelés alors que les autorités chinoises se préparaient à célébrer la fête nationale et les Jeux militaires mondiaux, selon un rapport détaillé compilé par Minghui.org.

Parmi les personnes arrêtées, 251 ont vu leur domicile saccagé et trois personnes sont décédées à la suite du traitement illégal qu’elles ont reçu, selon Minghui.org, un site internet basé aux États-Unis qui sert de centre d’information sur la persécution du Falun Gong en Chine.

Vingt d’entre eux se sont également vus confisqués ou extorqués de l’argent par la police pour un total de 852 928 yuans (110 530 euros), soit en moyenne 42 646 yuans (5 626 euros) par personne.

La « Journée nationale » fait référence à la date de fondation du Parti communiste chinois (PCC) et cette année a marqué son 70e anniversaire le 1er octobre. Les Jeux mondiaux militaires, un événement multisport militaire international, se sont déroulés à Wuhan du 18 au 27 octobre. Pendant les périodes politiquement sensibles, le régime chinois met davantage l’accent sur le renforcement des restrictions sur les activités des citoyens afin d’éviter toute forme de dissidence ou de perturbation. Les autorités ciblent et accordent une attention particulière aux dissidents politiques, aux minorités ethniques, et aux croyants, tels que les pratiquants de Falun Gong.

À LIRE AUSSI :

– « Maintien de la stabilité en temps de guerre pour la fête nationale » (« Wartime Stability Maintenance for the National Day »)

Le nombre de pratiquants de Falun Gong arrêtés à Wuhan en septembre a été le nombre d’arrestation le plus élevé cette année. Lorsque la police de Wuhan a procédé à des arrestations ou a harcelé des pratiquants, elle leur a dit qu’elle devait vérifier l’identité de tous les pratiquants de Falun Gong figurant sur sa « liste noire » pour s’assurer qu’aucun d’eux ne causerait de problèmes pendant les Jeux mondiaux militaires.

Le Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa, est une pratique spirituelle basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Depuis que le régime communiste chinois a commencé à persécuter cette pratique en juillet 1999, nombre de ses pratiquants ont été arrêtés, emprisonnés, torturés, soumis au travail forcé ou tués car leurs organes vitaux avaient été prélevés chirurgicalement de force.

Démolition d’une maison pendant la détention

Gong Xiaohong, 59 ans, un employé retraité de la Bashan Town Food Company dans la province de Jiangxi, a été dénoncé aux autorités pour avoir publié des informations sur le Falun Gong via WeChat, une application populaire de médias sociaux chinois. Il a été arrêté par des policiers du commissariat de Yongsheng le 4 septembre, et tous ses livres de Falun Gong ont été confisqués.

Gong Xiaohong a été détenu au centre de détention du comté pendant sept jours. La femme de Gong est décédée il y a de nombreuses années, donc sa maison était vide pendant qu’il était détenu. Pendant ce temps, les autorités ont démoli sa maison à son insu et sans sa permission. Il a été libéré le 11 septembre et n’avait plus d’endroit où retourner.

Biens personnels et argent confisqués

Xu Zhangqing et son épouse Tu Ailian ont été arrêtés le 26 septembre à Xiaogan City, province du Hubei pour avoir pratiqué les exercices méditatifs du Falun Gong. La police a confisqué leurs effets personnels, y compris des ordinateurs portables, des imprimantes et leurs économies de 300 000 yuans (38 860 €). Leur fils, qui ne pratique pas le Falun Gong, a également été arrêté et détenu. Pendant ce temps, la femme de leur fils, Chen Chunyan, a été fréquemment harcelée par la police après l’arrestation de son mari et de ses beaux-parents. Elle a ensuite été forcée de quitter sa maison avec sa fille d’un an et de fuir dans un autre endroit pour échapper à un harcèlement sans fin.

Arrestations collectives

La police de la ville de Shenyang a arrêté 18 pratiquants locaux en septembre. Parmi eux, Zhao Guiqin, dans la soixantaine, a été arrêtée avec son enfant adulte handicapé. Ils n’ont été libérés qu’après que son enfant est tombé malade au poste de police.

Dans la ville de Songyuan, dans la province de Jilin, la police a arrêté 13 pratiquants de Falun Gong le 10 septembre. L’un des membres de la famille des pratiquants arrêtés, qui ne pratique pas le Falun Gong, a également été emmené.

Le lendemain, la police a arrêté 17 autres pratiquants à Harbin, dans la province de Heilongjiang. Il a été signalé que la police avait surveillé la vie quotidienne de ces personnes pendant des mois avant d’exécuter les arrestations. La police a saccagé les maisons de la plupart des pratiquants et confisqué leurs livres de Falun Gong, ordinateurs, téléphones portables et autres objets personnels.

À Wuhan, où les Jeux mondiaux militaires ont eu lieu, 40 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés le 23 septembre, dont une femme âgée de 89 ans surnommée Yu. La police les avait surveillés pendant six mois avant de procéder aux arrestations. Nombre d’entre eux ont été placés en détention administrative pendant 15 jours.

Brutalité policière

Liu Bohui, du comté de Xiong, province de Hebei, a été arrêtée le 17 septembre par un officier en civil après lui avoir parlé du Falun Gong. L’agent a arraché Liu de son vélo électrique, ce qui l’a fait tomber tête la première par terre et l’a assommée.

En reprenant conscience, Liu avait une douleur intense à l’épaule et ne pouvait pas lever son bras. Au lieu d’obtenir une aide médicale, la police l’a emmenée au centre de détention de la ville de Bazhou, où elle est toujours détenue. Bien que les gardiens du centre de détention aient plus tard emmené Liu à l’hôpital pour un examen, ils ont continué à la détenir même après qu’elle a reçu un diagnostic d’hypertension artérielle et de problèmes cardiaques.

La police a également escaladé la clôture au domicile de Liu vers 23 h 00 le jour de son arrestation, a saccagé son domicile et a confisqué tout ce qui concernait le Falun Gong.

La police de Wuhan intensifie la persécution du Falun Gong avant les Jeux mondiaux militaires

Wuhan, la capitale de la province du Hubei, a accueilli les Jeux mondiaux militaires de 2019 du 18 au 27 octobre. Avant les jeux, 66 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés et 45 autres ont été harcelés par la police locale.

Xia Yuexian, 70 ans, marchait avec son petit-fils le 30 septembre lorsque la police les a emmenés et a procédé au saccage de sa maison. Plus tard, un officier a appelé son fils et lui a dit de récupérer son enfant, mais l’agent a refusé de révéler où se trouvait Xia Yuexian.

Un autre pratiquant, Ming Guizhen, a été arrêté le 16 septembre pour avoir parlé du Falun Gong à des gens. Elle a été emmenée au centre de lavage de cerveau du district de Jianghan.

Voir le rapport complet de Minghui, en français.

Voir également – La persécution du Falun Gong en Chine :

RECOMMANDÉ