64 arrestations et 2 femmes sauvées lors d’une opération de lutte contre le trafic sexuel en Californie

Par Jack Phillips
5 février 2021
Mis à jour: 5 février 2021

64 personnes ont été arrêtées et 2 femmes ont été sauvées dans le cadre d’une opération de lutte contre la traite des êtres humains dans le comté de Riverside en Californie, selon les responsables.

Le département du shérif du comté de Riverside a déclaré que les arrestations faisaient partie de l’opération Reclaim and Rebuild (récupérer et reconstruire), qui est une opération annuelle menée dans tout l’État. L’opération « a duré 4 jours consécutifs avant de se terminer le 28 janvier 2021 », a expliqué le poste de police dans un communiqué du 2 février.

« Le groupe de travail a arrêté 61 hommes et une femme pour racolage à des fins de prostitution, un homme pour le racolage d’un mineur à des fins obscènes, et un homme pour avoir supervisé/aidé une personne à se prostituer », selon la déclaration.

Ils sont aussi entrés en contact avec 2 femmes adultes qui seraient des victimes de la traite des êtres humains, a fait état le bureau.

« Les enquêtes initiales ont conduit le groupe de travail à croire que ces sujets étaient forcés de se livrer à des actes de prostitution contre leur volonté. L’identité de ces victimes ne sera pas divulguée en vertu des lois sur la confidentialité de l’État. Les victimes ont été dirigées vers des services d’aide aux victimes pour qu’elles soient assistées pendant que l’enquête sur leur trafic sexuel se poursuit. »

Pour expliquer comment ils ont découvert le présumé réseau de prostitution, les membres du groupe de travail du département du shérif ont utilisé des « publicités lubriques » sur divers sites web de petites annonces.

Les adjoints ont ensuite répondu aux clients qui avaient réagi aux publicités lubriques. Les policiers ont ensuite tenté de négocier un accord de prostitution avec les répondants.

« Les clients ont été arrêtés à leur arrivée sur le lieu de rencontre prédéterminé. En même temps, d’autres membres du groupe de travail ont négocié des actes de prostitution convenus sur la base d’autres publicités d’accompagnement qui ont été mises en ligne dans la région« , selon la déclaration.

« Dans ces cas, les femmes qui ont répondu aux membres de l’équipe spéciale sous couverture en se faisant passer pour des clients ont été invitées à une rencontre. Après un entretien à leur arrivée, s’il était déterminé que les femmes n’étaient pas victimes de la traite des êtres humains, elles étaient également arrêtées. »

Par ailleurs, l’Orange County Human Trafficking Task Force (groupe de travail sur la traite des êtres humains) en Californie du Sud a accusé 5 hommes d’avoir exploité sexuellement une mineure.

« Peu importe le nombre de façons dont les prédateurs essayent de dissimuler leurs abus sexuels sur les enfants, le bureau du procureur du comté d’Orange et nos partenaires des forces de l’ordre ne cesseront jamais de protéger ces victimes vulnérables », a affirmé le procureur du comté d’Orange, Todd Spitzer, le 2 février, à l’issue d’une enquête qui a duré des mois.

Début janvier, les autorités de Floride ont annoncé que plus de 70 personnes avaient été arrêtées dans le cadre d’une opération de lutte contre la traite des êtres humains à la veille du Super Bowl de ce mois à Tampa. Les fonctionnaires ont mis en ligne de fausses publicités pour attirer les suspects, une tactique similaire à celle utilisée par les adjoints du shérif dans le comté de Riverside.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ