7 mystères derrière les attractions touristiques les plus emblématiques au monde

Par Robert Jay Watson
14 septembre 2019 Mis à jour: 3 octobre 2019

Pour beaucoup d’entre nous, avoir la chance de contempler des monuments tels que la tour Eiffel ou le mont Rushmore est une expérience unique.

Cependant, les millions de touristes qui visitent ces sites ne connaissent souvent pas les secrets et les mystères qu’ils recèlent.

Voici les secrets des sept monuments les plus emblématiques au monde

 1. La tour Eiffel

La tour Eiffel (©Getty Images | Antoine Antoniol)

La tour Eiffel est l’une des destinations les plus emblématiques au monde. Avec sa hauteur imposante et sa forme unique, elle est visible dans tout Paris. Une fois à l’intérieur, les touristes ont une vue sur toute la ville.

La tour Eiffel a été achevée le 31 mars 1889 à l’occasion de l’exposition universelle, et son site officiel affirme que plus de 7 millions de visiteurs s’y rendent en pèlerinage chaque année. Il estime également que plus de 300 millions de personnes l’ont visitée depuis l’année de son ouverture au public.

Mais saviez-vous qu’au sommet de la tour se trouve un micro-appartement secret conçu par l’architecte de la tour, Gustave Eiffel ? Comme le révèle Architectural Digest, le petit appartement, situé à 300 mètres au-dessus de la ville, a été utilisé par Eiffel pour son propre plaisir. L’invité le plus célèbre était un inventeur américain, Thomas Edison. Les visiteurs d’aujourd’hui peuvent enfin voir l’appartement avec la représentation en cire d’Eiffel et de son hôte Edison.

Gustave's Apartment - Eiffel

 2. La statue de la Liberté

©Pixabay | stinne24

Trois ans seulement avant l’inauguration de la tour Eiffel, la statue de la Liberté avait été baptisée le 28 octobre 1886. Cette statue monumentale en cuivre était un cadeau du peuple français aux États-Unis, commémorant la révolution américaine. Gustave Eiffel a contribué à la conception de la structure.

La statue qui symbolise la liberté que les États-Unis ont pu inspirer dans le monde entier est visitée par 3,5 millions de personnes chaque année, selon CNN.

Alors que de nombreuses personnes apprécient leur visite de la statue et du musée situé à côté, d’autres se concentrent souvent sur la couronne et le flambeau de Lady Liberty. Là, on peut voir un ensemble de chaînes brisées. Selon le Service des parcs nationaux, qui gère le monument, les chaînes non attachées ont été conçues pour représenter l’abolition de l’esclavage avec le 13e amendement en 1865.

 3. La Joconde

©Wikipedia

La Joconde de Léonard de Vinci, connue aussi comme Mona Lisa (vers 1503-1519), serait probablement la peinture la plus chère au monde si elle devait être mise en vente. Selon The Guardian, le musée du Louvre à Paris, où le portrait est conservé, est visité par plus de 10 millions de personnes par an. Vous aimerez savoir que 80 % de ces visiteurs viennent spécialement pour voir le tableau.

Mais alors que de nombreux visiteurs regardent aussi longtemps que possible l’expression énigmatique du visage du sujet du tableau, que l’on croit être la noble Florentine Lisa del Giocondo (1479-1542), cette version n’est pas la seule que de Vinci a réalisée.

La Mona Lisa d’Isleworth est considérée comme une version antérieure du célèbre tableau qui est accroché au Louvre. Avec la peinture étudiée en profondeur par les historiens de l’art et les scientifiques, l’artiste qui est responsable de cette toile semble presque certainement être le même que la version la plus célèbre.

La Mona Lisa d’Isleworth©Wikipedia

Malheureusement, cette version antérieure est entre les mains d’un collectionneur privé, mais les curieux amateurs d’art peuvent regarder un épisode entier de Secrets of the Dead de PBS consacré à la peinture.

 4. Le mont Rushmore

©Getty Images | KAREN BLEIER

Cette sculpture emblématique de quatre des plus grands présidents américains ciselés dans la montagne représente de gauche à droite : George Washington (1789-1797), Thomas Jefferson (1801-1809), Theodore Roosevelt (1901-1909) et Abraham Lincoln (1861-1865). Elle est considérée comme un trésor national. Localisée dans les Black Hills du Dakota du Sud, la construction a commencé en 1927 et, ralentie par la Grande Dépression, elle a été terminée seulement en 1941.

Bien qu’environ 2,5 millions de touristes par an viennent visiter le site, selon le Service des parcs nationaux, beaucoup d’entre eux ne savent pas que ce qu’ils voient n’est pas la totalité de l’oeuvre. En fait, les bâtisseurs ont créé une « salle des archives » à l’intérieur de la montagne, qui n’a jamais été entièrement achevée.

Le maître architecte du monument, Gutzon Borglum, souhaitait disposer d’un vaste espace dans lequel les documents fondateurs de la nation, notamment la Déclaration d’indépendance (1776) et la Constitution (1789), pourraient être logés, visités et conservés pour la postérité. Alors que le début de la Seconde Guerre mondiale mettait fin à la construction, en 1998, des panneaux d’émail ont été scellés à l’intérieur avec des détails sur la création du monument et l’histoire des États-Unis, laissés aux générations futures pour qu’elles les découvrent comme une capsule historique.

 5. Le Sphinx

Souvent appelée le Grand Sphinx de Gizeh, cette sculpture est considérée comme l’un des plus anciens monuments au monde. Selon de nombreux spécialistes de l’histoire égyptienne, la date de sa construction se situe vers 2500 avant J.-C., à l’époque de la construction de la deuxième Grande Pyramide.

Bien qu’aujourd’hui le Sphinx soit connu pour son substrat rocheux dans lequel il a été taillé ainsi que pour son nez et sa barbe manquants, dans l’Égypte antique, il aurait semblé plutôt différent. Les archéologues pensent que le monument aurait été peint en couleurs vives, tout comme les sarcophages et l’intérieur des tombes.

Comme l’explique le Smithsonian, les pigments de peinture découverts sur la sculpture ont amené certains chercheurs à croire que « le Sphinx était autrefois orné de couleurs de bandes dessinées de couleurs vives ».

©Pixabay | sciencefreak

 6. Big Ben

Alors que l’iconique tour de l’horloge britannique du palais de Westminster à Londres est souvent considérée par les touristes comme l’endroit à voir et à photographier, le nom ne fait référence qu’à la Grande Cloche à l’intérieur, qui pèse 13,7 tonnes, un poids énorme. La raison pour laquelle on lui a conféré son nom reste un mystère.

Entre-temps, certains pensent que le « Ben » en question était Sir Benjamin Hall, l’ingénieur qui était chargé de l’installer en 1859. D’autres affirment qu’il a été nommé en l’honneur de Ben Caunt (1815-1861), champion de boxe aux poids lourds surnommé « Big Ben ».

©Pixabay | Mary_R_Smith

 7. Le pont du Golden Gate

Construit sur une période de quatre ans, de 1933 à 1937, ce chef-d’œuvre d’ingénierie et de design reliait San Francisco à la Californie du Nord. En 1985, le pont a fêté son milliardième conducteur !

Cependant, si de nombreuses personnes supposent que le pont est rouge, il a en fait été peint en « orange international ». Cette couleur s’est révélée très visible à travers le brouillard qui s’installe régulièrement dans la baie de San Francisco.

©Getty Images | GABRIEL BOUYS
RECOMMANDÉ