7 signes avant-coureurs d’une « attaque cérébrale » qui apparaît près d’un mois avant l’AVC

Par EMG Inspired Staff
5 novembre 2019 Mis à jour: 5 novembre 2019

Un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une « crise cérébrale » peut avoir des conséquences mortelles, tout comme une crise cardiaque.

Cependant, il y a quelques signes précurseurs d’un AVC qui commencent à se manifester dès le mois qui précède son apparition. Voici sept de ces symptômes, pouvoir les reconnaître peut contribuer à sauver la vie de quelqu’un.

Les AVC surviennent lorsqu’un vaisseau sanguin transportant de l’oxygène au cerveau éclate ou est obstrué par un caillot de sang. Par conséquent, le cerveau ne reçoit pas beaucoup d’oxygène et les cellules cérébrales commencent à mourir. Les fonctions contrôlées par la partie affectée du cerveau ne seront pas exécutées normalement, ce qui aura un impact énorme sur la santé.

(Illustration – Shutterstock | ImageFlow)

Un AVC peut se manifester différemment d’un individu à l’autre, mais une chose en commun, c’est qu’il s’amorce soudainement. Lisez ci-dessous les symptômes les plus courants qui se manifestent un mois avant un AVC, si vous en ressentez un, pensez à consulter votre médecin.

1. Engourdissement inattendu ou faiblesse du visage, des bras ou des jambes (habituellement d’un côté du corps)

(Illustration – Shutterstock | ArkHawt)

 

(Illustration – Shutterstock | Ae Cherayut)

L’AVC touche habituellement un hémisphère du cerveau, ainsi les effets de l’AVC ne sont visibles que d’un seul côté du corps. Si vous remarquez un sourire irrégulier sur le visage d’une personne, c’est un signe précurseur. L’engourdissement ou la faiblesse de l’un des bras peut également être un signe avant-coureur.

2. Étourdissements, vertiges, perte de conscience

(Illustration – Shutterstock | Photographee.eu)

Si vous remarquez des étourdissements soudains, une perte d’équilibre ou des difficultés à marcher, vous devriez penser à contacter votre médecin, car ces symptômes pourraient être le signe avant-coureur d’une crise cérébrale.

3. Problèmes soudains de vision

(Illustration – Shutterstock | Erica Smit)

Un AVC peut affecter la région du cerveau qui contrôle la vision. Soyez donc vigilant. Si vous subissez une perte soudaine de vision, cela pourrait être le signe d’un accident vasculaire cérébral.

4. Un mal de tête fulgurant qui arrive soudainement et sans raison

(Illustration – Shutterstock | Maksim Fesenko)

Un AVC peut être la cause d’un mal de tête soudain et intense qui ne semble pas naturel. Gardez-le en tête dès maintenant. Si vous constatez que vous souffrez de maux de tête sans raison apparente, cela peut être une indication précoce d’un AVC.

5. Difficulté imprévue à parler et à comprendre

(Illustration – Shutterstock | wavebreakmedia)

La difficulté à comprendre des choses qui n’ont habituellement jamais été un problème ou la confusion soudaine sont aussi des conséquences d’un AVC.

6. Perte de coordination, instabilité

(Illustration – Shutterstock | photobyphotoboy)

Si vous commencez à éprouver une perte soudaine de coordination, c’est-à-dire qu’à un moment vous allez bien, mais que l’instant d’après vous vous sentez étourdi et incapable de bouger correctement, alors n’ignorez pas ces indices que votre corps vous donne. Ce sont peut-être des signes d’un AVC.

7. Essoufflement

(Illustration – Shutterstock | Image Point Fr)

Une difficulté inattendue à respirer peut également accompagner un AVC. Si cela se produit, ce devrait être un avertissement – ne l’ignorez pas. Rappelez-vous que la détection précoce est cruciale. Alors, n’attendez pas si vous éprouvez l’un ou l’autre de ces symptômes et consultez votre médecin.

Avis de non-responsabilité : cet article est fourni à titre d’information seulement et ne remplace pas un avis médical professionnel.

RECOMMANDÉ