75e anniversaire du Débarquement : le bras de fer passé inaperçu entre Donald Trump et Emmanuel Macron

Par Séraphin Parmentier
12 juin 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019

Alors que les retrouvailles entre les deux présidents étaient très attendues à l’occasion des commémorations du Débarquement, une bataille acharnée opposant les deux administrations s’est jouée en coulisse.

Si les deux chefs d’État ont multiplié les déclarations d’amitié devant la presse à l’occasion des évènements commémorant le 75anniversaire du Débarquement des Alliés en Normandie, un véritable bras de fer a néanmoins opposé les administrations françaises et américaines au moment de l’organisation des cérémonies comme le révèle Le Figaro.

« Il y a certains détails qui en disent plus long que les sourires et les grandes déclarations d’amitié », écrivent les journalistes du quotidien avant d’expliquer que la relation entre Emmanuel Macron et Donald Trump « s’est récemment dégradée ».

Un incident ayant eu lieu dans le cadre de la préparation de la cérémonie qui s’est déroulée au cimetière américain de Colleville-sur-Mer le 6 juin dernier illustre la tension qui règne désormais entre les deux hommes.

Un problème de taille

Situé sur le territoire français, le cimetière américain qui surplombe la plage d’Omaha Beach a été concédé à perpétuité aux États-Unis. Une particularité que les services de la Maison-Blanche ont invoqué pour imposer leurs conditions concernant l’organisation de la cérémonie. Les équipes du président américain ont notamment plaidé pour la mise en place d’un pupitre adapté à la grande taille de Donald Trump – qui mesure près de 1m90, tandis qu’Emmanuel Macron fait 13 centimètres de moins – et un micro suffisamment long.

Une installation qui aurait désavantagé le chef d’État français en le faisant apparaître trop petit selon l’Élysée. Après deux jours d’âpres négociations, les deux administrations sont finalement parvenues à un compromis : le pupitre a bien été adapté à l’envergure du président des États-Unis, mais le micro a perdu 60 cm entre les deux interventions !

D’après les journalistes du Figaro, une remise de décoration a été opportunément intercalée entre la prise de parole des deux chefs d’État afin de raboter le micro. Les services affectés au protocole en ont également profité pour retirer le logo « President of the United States » du pupitre pour le remplacer par la mention « D-Day ».

L’hélicoptère de la discorde

Mais le bras de fer entre les deux hommes ne s’est toutefois pas arrêté là. Le moyen de locomotion pour se rendre au cimetière de Colleville-sur-Mer s’est en effet révélé être un autre point d’accroche entre Donald Trump et Emmanuel Macron.

Si le chef d’État français comptait arriver en voiture avec son épouse, le président américain et la première dame ont préféré emprunter la voie des airs. Brigitte Macron et son mari se sont finalement résolus à prendre un hélicoptère et à laisser Donald et Melania Trump les précéder de quelques mètres afin qu’ils puissent se poser en premier et les accueillir.

RECOMMANDÉ