8 faits que votre salon de manucure n’aimerait pas que vous sachiez

Par Louise Bevan
10 janvier 2020 Mis à jour: 11 janvier 2020

Quels problèmes peut-il y avoir avec les manucures, les pédicures et les beaux ongles ? Bien, potentiellement une multitude de problèmes cachés si vous n’êtes pas bien informé lorsque vous irez à votre rendez-vous.

(Illustration – Pixabay | joedo0209)

Soyez assuré que la plupart des salons de manucure offrent un excellent service dans des lieux propres et sûrs.  Mais voici huit faits importants à garder à l’esprit la prochaine fois que vous prendrez rendez-vous à votre salon.

1. Méfiez-vous des frais cachés

Les manucures et pédicures vous factureront habituellement pour le service dans son ensemble, mais il pourrait y avoir des frais supplémentaires cachés dans les détails. Par exemple, avez-vous parfois une couche de base et une couche supérieure de vernis à ongles ? Peut-être que c’est un extra !

N’hésitez pas à demander ce qui est inclus ; c’est la seule façon de vous en assurer.

2. N’ayez pas de pédicure si vous venez de vous raser les jambes

(Illustration – Pixabay | StockSnap)

Cela peut sembler bizarre, mais lorsque vous vous rasez les jambes, vous créez des ouvertures invisibles incroyablement petites dans vos follicules pileux. Ces ouvertures sont une invitation aux bactéries dans un environnement potentiellement non stérile.

Mais pour celles d’entre vous qui se sentent timides, rappelez-vous simplement : votre salon ne se soucie pas vraiment des poils de vos jambes !

3. Attention aux stérilisations douteuses

(Illustration – Pixabay | joedo0209)

Les cas d’infections horribles causées par des outils non stérilisés dans les salons de manucure sont l’exception, et non la règle. Mais c’est une chose à laquelle il faut faire attention. Une bonne stérilisation est en fait très difficile à pratiquer en dehors d’une salle d’opération.

Les chirurgiens utilisent un « autoclave » pour éliminer les bactéries, les champignons et les virus nocifs de leurs instruments en acier inoxydable. « C’est un dispositif spécifique qui stérilise l’équipement à la vapeur », a souligné à Healthy Way Debra Lindy, cofondatrice de Sani Sak, une entreprise d’outils à ongles stériles. « [Mais] c’est très rarement acheté par les salons de manucure, car son coût peut être très élevé. »

De nombreux salons utilisent plutôt des produits chimiques ou des boîtes à lumière UV pour stériliser leurs outils, mais ceux-ci ne sont pas efficaces à 100 %. Assurez-vous de demander à votre manucure quelle méthode elle utilise et, en cas de doute, vous pouvez toujours apporter vos propres outils.

4. Les lampes UV ne sont pas inoffensives

(Illustration – Pixabay | Counselling)

Si vous vous êtes déjà demandé si votre peau pouvait être à risque sous la lumière bleue magique d’une lampe UV, bien, c’est possible. Les dommages aux cellules de la peau pourraient s’accumuler au cours de nombreux rendez-vous et vous exposer à un plus grand risque de cancer de la peau.

Une étude publiée en 2014 dans JAMA Dermatology a toutefois proposé une solution simple et élégante : il suffit d’appliquer d’abord un écran solaire !

5. Des verrues ? Cela pourrait arriver !

(Illustration – Pixabay | schlappohr)

Les mycoses sont inesthétiques et inconfortables, mais saviez-vous qu’il est également possible de contracter des verrues lors d’une séance de pédicure ? Les verrues se produisent si la peau est infectée par un virus que l’équipement de salon mal désinfecté pourrait transporter.

Si vos mains ou vos pieds sont éraflés et que les verrues s’y infiltrent, vous pourriez alors avoir une ou deux verrues dans un avenir prévisible.

6. Laissez les callosités tranquilles

(Illustration – Shutterstock | Lyashenko Egor)

Il est tentant de vouloir que vos pieds soient aussi lisses et doux que le jour de votre naissance, surtout lorsque le soleil, la mer et les plages de sable ne nécessitent que de petites sandales. Mais même si les callosités ont l’air un peu rugueuses et peuvent même être douloureuses, elles font leur travail correctement : celui de protéger votre peau !

Il y a une raison supplémentaire pour demander à votre manucure de laisser ces callosités tranquilles. L’utilisation d’une lame credo, l’outil le plus souvent utilisé pour enlever les callosités est illégal dans la plupart des régions pour tout sauf les procédures médicales autorisées.

Considérez plutôt un traitement léger à la pierre ponce à la maison. « Le mieux que je peux faire, c’est de limer quelques callosités », a dit au National Post le Dr Jacqueline Sutera, des City Podiatrists de New York. « Et cela devrait être fait en douceur. »

7. D’ailleurs, laissez les cuticules tranquilles

(Illustration – Unsplash | Kris Atomic)

La vérité est que la réduction des cuticules est néfaste pour les ongles. Ils remplissent eux aussi une excellente fonction. « Les cuticules protègent vos ongles et la peau environnante contre les infections », explique l’American Academy of Dermatology. « Quand vous les coupez, il est plus facile pour les bactéries et autres germes de pénétrer dans votre corps. »

Repoussez vos cuticules, mais laissez la peau là où elle est – fermement attachée et faisant son travail !

8. Les manucures et les pédicures disent rarement « non »

(Illustration – Unsplash | Colin Maynard)

Enfin, vous êtes au salon pour vous détendre, n’est-ce pas ? Comme tout le monde mais, malheureusement, certaines personnes vont au salon de manucure alors qu’elles ne devraient pas. Le personnel est là pour gagner sa vie ; il refusera rarement un client même s’il est clairement atteint d’une infection fongique des ongles.

Sachant cela, il est de votre responsabilité d’être attentif et de poser des questions. Et si c’est vous qui avez une infection, alors soyez assez aimable et rester à l’écart jusqu’à ce qu’elle soit guérie !

(Illustration – Pixabay | ClamyCosmetics)

Rappelez-vous ces huit choses à faire et à ne pas faire. Vous savez maintenant à quoi vous devez faire attention lors de votre prochain rendez-vous au salon de manucure.

 

RECOMMANDÉ