88 baleines sauvées et près de 400 mortes lors d’un échouage de masse en Australie

Par Epoch Times
26 septembre 2020
Mis à jour: 26 septembre 2020

Alors qu’une baleine à bosse chanceuse a retrouvé son chemin vers la mer près de deux semaines après s’être perdue dans une rivière infestée de crocodiles dans le nord de l’Australie, des efforts sont faits pour en sauver le plus grand nombre possible parmi les quelque 500 baleines qui se sont échoués sur l’île de Tasmanie, au sud de l’Australie, la semaine dernière.

À l’heure actuelle, les équipes de sauvetage maritime ont pu sauver environ 88 baleines, alors que 380 d’entre elles sont mortes dans cet échouage de masse, a déclaré le Service des parcs et de la faune de Tasmanie dans un communiqué le 24 septembre.

La déclaration a noté que le sauvetage de 20 autres baleines a été priorisé à la suite d’une évaluation dans la matinée.

Le sauvetage s’est déroulé lundi, lorsque quelque 270 baleines ont été repérées sur deux bancs de sable d’une plage près de la ville de Strahan, sur la côte ouest. Les autorités tasmaniennes ont lancé une mission mardi pour sauver le dernier groupe de baleines après que les experts ont constaté que près d’un tiers des 270 baleines étaient mortes.

Cependant, mercredi, le sauvetage est devenu encore plus difficile lorsqu’ils ont repéré près de 200 autres baleines échouées et en détresse, dont beaucoup étaient déjà probablement mortes ; la découverte a été faite dans le port de Macquarie.

Nic Deka, directeur régional du Service des parcs et de la faune de Tasmanie, a déclaré mercredi que l’opération de sauvetage a été intensifiée, avec un nombre accru de bénévoles disponibles à tout moment en cas de besoin.

Selon la déclaration, 470 baleines se sont échouées dans le port de Macquarie.

« Ce nombre n’est qu’une estimation », a déclaré M. Deka. « C’est compliqué. Beaucoup de baleines sont submergées et nous avons donc fait de notre mieux pour faire le décompte en évaluant quels animaux étaient vivants et lesquels étaient morts – c’est difficile. »

M. Deka a déclaré en début de semaine qu’en Tasmanie, les échouages de baleines ne sont pas rares.

« Des échouages de baleines de cette ampleur ne sont pas inhabituels non plus, cependant, nous n’en avons pas eu un de ce niveau depuis la dernière décennie », a-t-il déclaré.

Le Dr Kris Carlyon, biologiste marin du Parks and Wildlife Services, a déclaré que l’opération de sauvetage pourrait prendre plusieurs jours et serait de toute façon lente.

« Ce qui est une réalité, c’est que c’est une opération tellement complexe que toute baleine que nous sauvons est considérée comme une véritable victoire. Nous nous efforçons d’avoir autant de survivants que possible », a déclaré M. Carlyon mardi.

[epoch_social_embed] 500 baleines se sont échouées sur las côtes de Tasmanie, en Australie. Jamais autant d’animaux n’avaient ainsi été retrouvés morts, depuis 1996. pic.twitter.com/VptuT6Bzmx — euronews en français (@euronewsfr) September 23, 2020

[/epoch_social_embed]

Deka a ajouté : « Inévitablement, plus l’événement se prolonge, plus la probabilité que les animaux non libérés périssent est élevée. »

Mercredi, M. Deka a déclaré que l’équipe planifiait maintenant la manière de se débarrasser des baleines mortes, sa préférence étant de « se débarrasser des animaux en mer ».

Deka a déclaré : « Notre objectif dans les prochains jours sera d’essayer de contenir la propagation des carcasses, car lorsque les baleines commenceront à se décomposer, elles se mettront à gonfler et à flotter et avec les marées, elles dériveront. Elles présenteront un risque important pour la navigation si nous ne les confinons pas. »

« Nous recevons une très bonne assistance de l’industrie de l’aquaculture en termes de collecte et de confinement des carcasses. Jusqu’à présent, ils ont également été d’une grande aide pour le sauvetage », a-t-il ajouté.

M. Deka a noté que l’objectif est d’enlever les carcasses le plus rapidement possible, mais que le processus prendrait plusieurs jours.

FOCUS SUR LA CHINE – La police collecte des échantillons de sang sans s’expliquer

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ