94 immigrants secourus au large de Malte, 65 testés positifs pour le virus du PCC

Par Mary Clark
1 août 2020
Mis à jour: 1 août 2020

Plus des deux tiers d’un groupe de 94 migrants qui ont été secourus en mer puis emmenés à Malte et isolés lundi ont été testés positifs pour le virus du PCC*, selon le ministère maltais de la Santé.

« Selon la procédure habituelle, les migrants arrivant par bateau sont immédiatement mis en quarantaine pendant 14 jours et testés », a indiqué le Ministère dans un communiqué mardi.

« Les migrants qui sont positifs continueront à être isolés au centre d’accueil initial Ħal Far, et les autres resteront en quarantaine et feront l’objet d’un suivi. »

Les migrants avaient émis un signal de détresse depuis leur canot pneumatique bondé lors de la traversée de la Méditerranée en direction de l’Europe dimanche, mais il a fallu plus de 30 heures aux sauveteurs à bord d’un navire des Forces armées de Malte pour les atteindre.

Au plus fort de la pandémie, Malte a fermé ses ports à tout trafic, y compris aux navires transportant des migrants secourus, dont certains étaient retenus sur des bateaux de touristes jusqu’à ce que les troubles et l’agitation à bord incitent les autorités à se résoudre à les faire entrer dans le pays.

Ce seul cluster de migrants positifs est le plus important détecté à Malte depuis que le premier cas de Covid-19, la maladie causée par le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), a été détecté sur l’île méditerranéenne le 7 mars.

CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Le deuxième cluster maltais le plus important est celui des 18 cas qui étaient tous liés à une fête à laquelle ils ont assisté.
85 des 94 migrants ont été testés à ce jour, a déclaré le ministère maltais de la Santé.

9 des 94 migrants sauvés attendent toujours un examen, a déclaré le Ministère, mais les tests par écouvillonnage pour eux devaient être délivrés dans la nuit de mardi à dimanche. Le Ministère n’a pas donné d’autres informations sur l’état de santé des migrants.

Aucun détail sur la nationalité des migrants n’a été donné, mais on pense que le canot sur lequel ils ont été sauvés est parti de Libye.

Préoccupations en matière d’infection

Des organisations non gouvernementales, telles que Sea Watch, qui mènent des opérations civiles de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale, ont récemment accusé à la fois Malte et l’Italie, son voisin proche, de ralentir délibérément les missions de sauvetage afin de dissuader les gens de prendre la mer.

L’Italie, qui figure parmi les pays les plus touchés par le virus du PCC, a enregistré plus de 247 000 cas confirmés et 35 000 décès. Malte a enregistré 824 cas et 9 décès.

« Ce groupe est arrivé à Malte ensemble et a été en contact avec très peu d’autres personnes avant d’être testé », a déclaré le ministère de la Santé, minimisant la probabilité que les habitants soient infectés.

La découverte d’un si grand nombre de personnes du groupe atteintes du virus du PCC risque cependant de renforcer les craintes, tant à Malte qu’en Italie, que la nouvelle arrivée de cas infectés ne compromette les efforts locaux visant à éliminer la maladie.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ