À la suite de fortes pluies dans le sud de l’Égypte, un essaim de scorpions provoque la mort de trois personnes et en blesse des centaines d’autres

Par Katabella Roberts
16 novembre 2021
Mis à jour: 16 novembre 2021

De violentes tempêtes ont fait entrer des scorpions dans les rues et les maisons d’une ville du sud de l’Égypte. Selon les médias publics égyptiens, trois personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été blessées.

Les fortes pluies, le tonnerre, les tempêtes de poussière et les chutes de neige qui se sont abattues sur la ville d’Assouan, dans le sud de l’Égypte, ont fait converger les scorpions et les serpents vers la ville la semaine dernière, selon Al-Ahram, un journal égyptien.

Au 13 novembre, au moins 450 personnes ont été grièvement piquées par des scorpions, a annoncé un responsable du ministère de la santé au journal Al-Ahram.

Les victimes ont depuis été hospitalisées, et des anti-venins ont été mis à disposition dans les hôpitaux et les unités médicales de la ville. Des quantités supplémentaires d’anti-venin ont été envoyées dans les villages ruraux près des montagnes.

Al-Ahram a signalé ces décès, citant Ehab Hanafy, sous-secrétaire du ministère de la Santé à Assouan, mais n’a pas donné de détails sur leur cause.

Le 14 novembre, le gouverneur Ashraf Attia a confirmé qu’au moins 503 personnes avaient été hospitalisées à la suite de piqûres de scorpion, mais qu’elles étaient sorties de l’hôpital après avoir reçu des doses d’anti-venin, selon le Washington Post.

Le ministre de la Santé par intérim, Khalid Abdel-Ghafar, a déclaré dans communiqué qu’aucun décès n’avait été signalé à cause de piqûres de scorpion, selon le Washington Post.

Les responsables de la santé ont également fait appel à des médecins qui étaient en vacances pour aider à traiter l’afflux de patients. En attendant, les habitants sont invités à rester à l’intérieur de leurs maisons.

M. Attia a ordonné la suspension du trafic maritime sur le Nil, d’Assouan à Edfou, en Égypte, ainsi que sur le lac Nasser, pour une courte période entre le 12 et le 13 novembre. Le gouverneur a également fermé temporairement les autoroutes en raison des conditions de conduite dangereuses causées par le manque de visibilité dû aux orages et aux fortes pluies.

L’Égypte abrite des scorpions à queue grasse, (Androctonus amoreuxi) l’un des scorpions les plus mortels au monde. Son venin peut être potentiellement mortel pour l’homme car ses composants neurotoxiques agissent rapidement dans l’organisme des victimes pour attaquer le système nerveux central, provoquant une paralysie et une insuffisance respiratoire.

Ahmed Rizk, professeur au Centre de recherche agricole, a déclaré au journal Al Watan que les fortes pluies avaient fait sortir les serpents et les scorpions de leurs cachettes, les poussant dans les maisons des gens, en particulier celles situées en hauteur.

M. Rizk conseille vivement à la population de se tenir à l’écart des zones montagneuses où tombent des averses de pluie, notant que les scorpions et les serpents sont actifs pendant les périodes de températures élevées. Le professeur explique que toute personne piquée par un scorpion doit attacher fermement un morceau de tissu près de la morsure pour empêcher le venin d’atteindre le cœur et se rendre immédiatement à l’hôpital.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ