À nos chères futures générations : « La confiance en soi vient de l’accomplissement »

Par À nos chères futures générations
19 juin 2021
Mis à jour: 30 juin 2021

À l’âge de 97 ans, je me souviens encore que pendant tout le lycée, je croyais que je n’étais pas assez intelligent pour aller à l’université. Avant que je ne puisse y penser, la Seconde Guerre mondiale est arrivée, et je me suis retrouvé dans l’armée.

Ce changement soudain a été mon premier grand « choc culturel », qui a eu un impact considérable sur ma faible estime de moi, si habituelle chez les jeunes. Soudainement, j’étais entouré d’hommes de 18 à 30 ans, certains qui étaient plus intelligents que moi et d’autres que je considérais comme des « idiots ».

Ces commentaires n’ont pas pour but de dévaloriser les personnes incompétentes ou « non qualifiées », mais plutôt de vous aider à vous débarrasser de tous les aspects négatifs que vous pourriez avoir à votre égard. Vous devez aller de l’avant pour accomplir vos rêves ou votre ambition, ce qui signifie réunir les clés essentielles, les outils « magiques » (formation, diplômes, certificats et expérience professionnelle) pour ouvrir la porte à l’accomplissement de votre objectif.

Voici quelques points à considérer :

1. Analysez-vous vous-mêmes. Évaluez-vous honnêtement, objectivement, sans être pollué par les sentiments d’insécurité, de timidité et de manque d’estime de soi qui sont naturels chez toute personne qui respire.

2. La confiance en soi ne vient pas des louanges extérieures. La confiance en soi vient de l’accomplissement, du fait de faire quelque chose de bien, avec une certaine réussite et efficacité.

3. La façon dont on s’habille indique ce que l’on veut que les gens pensent de nous ; les signes de respect de soi se rapportent aux vêtements, à la toilette, au langage, etc.

La virilité n’est pas une question d’étalage de tatouages, de piercings, de tabagisme ou de comportement combatif. Un homme s’affirme en n’étant pas agressif. Il ne permet à personne de lui « marcher dessus », mais ne prend pas l’initiative d’envahir le « domaine » d’autrui. Être un homme, c’est être « bon, gentil, aimable », c’est faire ce qui est juste.

Nous avons tous tendance à percevoir les choses, les événements et les personnes à travers un prisme d’égocentrisme naturel, de narcissisme. Il nous appartient donc de discerner nos propres faiblesses humaines et de les combattre constamment afin de penser « vers l’extérieur », au-delà de notre monde intérieur égocentrique. Les Indiens disent : « Ne jugez pas tant que vous n’avez pas marché dans ses chaussures. »

C’est le caractère, et non l’intelligence, qui rend les humains honorables !

Professeur Charles Callaci, retraité

________________

Quels conseils aimeriez-vous donner aux jeunes générations ?

Chers Lecteurs, si vous le souhaitez, vous pouvez aussi partager les valeurs de bien et de mal que la vie vous a apprises et transmettre le flambeau de cette expérience durement acquise aux générations futures. Nous avons le sentiment que la transmission de cette sagesse se perd au fil du temps alors qu’il s’agit d’une base morale indispensable aux générations futures pour pouvoir prospérer.

Envoyez-nous votre expérience et vos conseils pour les jeunes générations, ainsi que votre nom et vos coordonnées à redaction@epochtimes.fr ou par courrier : Epoch Times, À nos chères futures générations, 83 rue du château des rentiers, 75013 Paris.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ