À partir de mercredi, un train sur deux après 21 heures en Île-de-France

Par Michal Bleibtreu Neeman
27 octobre 2020
Mis à jour: 27 octobre 2020

En raison d’une baisse de fréquentation dans les transports en commun depuis l’entrée en vigueur du couvre-feu le 17 octobre, l’offre des trains, métros, RER, bus et tramways sera réduite en région parisienne dès mercredi.

Alors que plus de 26 000 cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures et que Gérald Darmanin a déclaré qu’il fallait « s’attendre à des décisions difficiles« , Île-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des transports dans la région parisienne, vient d’annoncer ce lundi que la fréquence de transports en commun va être réduite dans la région à partir de 21 heures dès mercredi 28.

Cette annonce était attendue, à la suite de la baisse du nombre d’usagers liée à l’instauration du couvre-feu.

Un train sur deux à partir de 21 h

« Une adaptation de l’offre de transport sera mise en place, à partir de 21 heures, à la fin de service dès le mercredi 28 octobre afin de tenir compte de la très forte réduction du nombre de passagers », a expliqué Île-de-France Mobilités, qui a demandé aux opérateurs de transports (RATP, SNCF et Optile) de procéder à ces changements.

Dans le détail, la fréquentation de RER et Transilien sera 1 train sur 2 après 21 heures (heure de départ de la première station). Cependant, Île-de-France Mobilités promet qu’il n’y aura pas plus de 30 minutes d’attente.

Pour le métro, l’offre sera réduite « à environ un métro sur deux ». En revanche, il n’y aura pas de changements dans « les lignes de bus les plus fréquentées et des lignes desservant les hôpitaux », rassure l’autorité régionale des transports. En plus, les lignes 4, 7 et 13 seront renforcées entre 20 heures et 21 heures, pour répondre au « surcroît de trafic ».

Quant aux tramways, la réduction se fera de manière « progressive » à partir de 21 heures. « Le niveau d’offre de transport sera analysé quotidiennement et pourra être adapté en fonction de la fréquentation et notamment après les vacances scolaires », affirme Île-de-France Mobilités, précisant que les trams qui desservent les hôpitaux ne seront pas réduits.

Quant aux bus, en grande couronne, la réduction de transports en commun ne commencera qu’à 22 heures.

FOCUS SUR LA CHINE – Institut Confucius : l’influence de Pékin en France et dans le monde

Selon les dernières données d’Île-de-France Mobilités, l’usage des transports depuis le couvre-feu est passé, après 21 heures, à 13 % et a chuté à presque 0 après 23 heures.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ