Il a tué sa femme et ses deux beaux-fils, puis violé ses belles-filles mineures: il a reçu une injection létale au Texas

Par La Gran Epoca
28 septembre 2019
Mis à jour: 28 septembre 2019

L’État du Texas, dans le sud des États-Unis, a exécuté Robert Sparks mercredi. Il avait été condamné à mort pour le meurtre de sa femme et de ses deux beaux-fils ainsi que le viol de ses belles-filles.

Robert Sparks, un Afro-Américain de 45 ans, a été déclaré mort à 18h39, heure locale (CT), le 25 septembre, après avoir reçu une injection mortelle à la prison de Huntsville près de Houston, selon le ministère de la Justice pénale du Texas.

M. Sparks a adressé ses dernières paroles à sa famille : « Je suis désolé pour les moments difficiles ; ce qui me fait mal, c’est que je vous ai tous blessés. »

Lorsqu’il a commis les meurtres qui l’ont mené au couloir de la mort, Robert Sparks vivait à Dallas, au Texas, avec son épouse, Chare Agnew, et les quatre enfants mineurs de cette femme.

Aux premières heures du 15 septembre 2007, M. Sparks a assassiné Mme Agnew, qui avait 30 ans, en la poignardant à 18 reprises dans son sommeil.

Il s’est ensuite dirigé vers la chambre des garçons – Harold, 9 ans, et Raekwon, 10 ans – qu’il a également tués en les poignardant environ 45 fois chacun.

Il a finalement violé les filles âgées de 12 et 14 ans.

Selon les documents du tribunal, M. Sparks s’est excusé plus tard auprès des filles pour le viol et les meurtres, mais leur a raconté que leur mère (Mme Agnew) avait essayé de l’empoisonner.

M. Sparks a avoué ses crimes aux autorités après son arrestation.

Le procès de 2008 a été quelque peu mouvementé, car le père d’Harold a essayé de sauter sur Robert Sparks lorsque les procureurs ont expliqué comment l’enfant était mort.

De plus, M. Sparks aurait tenté de se suicider en prenant des pilules avant de recevoir sa condamnation, selon les journaux de l’époque.

Il s’agissait de la septième exécution au Texas en 2019 et la seizième dans le pays.

Depuis que la Cour suprême a rétabli la peine de mort en 1976, 1 506 personnes ont été exécutées aux États-Unis, dont 565 au Texas, plus que dans tout autre État.

Sept autres exécutions sont prévues dans cet État du sud du pays avant la fin de l’année. La prochaine est prévue le 10 octobre prochain.

RECOMMANDÉ