Abandonnée dans le parc par des organisateurs de combats de chiens, une femelle pitbull se couche sur sa compagne mourante pour lui tenir chaud

Par EMG Inspired Staff
12 novembre 2019 Mis à jour: 12 novembre 2019

Le combat de chiens est un sport sanguinaire dans lequel deux chiens sont mis en scène pour se battre l’un contre l’autre pour le divertissement et le jeu. Depuis 2008, les combats de chiens sont un crime dans les 50 États américains. Malheureusement, dans de nombreux pays, malgré la législation interdisant les combats de chiens, cette activité cruelle existe toujours clandestinement.

Voici l’histoire de survie pleine d’espoir de deux pit-bulls femelles, Gracie et Layla, qui ont été abandonnées par des organisateurs de combats de chiens à Penn Pines Park dans le Upper Darby, en Pennsylvanie, en 2017. Depuis, leur histoire est devenue virale, touchant les cœurs partout dans le monde.

Tôt, le lundi matin du 4 septembre 2017, un passant est tombé par hasard sur Gracie et Layla, émaciées, dans le parc. Tristement, de la nourriture pour chien était éparpillée autour du corps de Gracie, qui était fatiguée et couchée immobile sur le sol.

Les deux pit-bulls étaient faibles et en très mauvais état. Il y avait des blessures et des cicatrices partout sur leur corps maigre.

Gracie était dans un état critique. Elle était frêle et froide au toucher, et Layla, étant la plus forte, s’était recroquevillée contre elle, semblant faire de son mieux pour protéger son amie. Comme un ange gardien, Layla s’allongeait sur le corps de Gracie pour la garder au chaud, lorsqu’elle n’essayait pas d’encourager Gracie à se lever.

Les pauvres chiens étaient sans doute au seuil de la mort. Heureusement, l’agent Russ Wolf Harper, cofondateur de Justice Rescue, est venu les sauver.

« Elle ne voulait pas la quitter », a dit l’agent Harper à The Dodo, faisant allusion aux liens étroits qui unissaient Layla et Gracie. « Chaque fois que quelqu’un essayait de s’approcher, Layla essayait de couvrir son amie […] C’était presque comme si elle allait prendre la raclée pour l’autre. »

« Dans bien des cas, les chiens s’entendent si bien l’un l’autre parce qu’ils n’ont personne d’autre », a-t-il ajouté.

L’agent Harper, avec sa tête rasée et ses tatouages, avait l’air d’un homme coriace. Cependant, pour apaiser Layla et Gracie, alors âgées de 2 ans, il aurait fait n’importe quoi. Dès son arrivée au parc, il a utilisé sa « voix de fille de 10 ans » pour calmer les chiens.

« Je me suis mis à genoux et je les ai appelées avec ma voix de fille de 10 ans », a-t-il dit. « Layla est venue vers moi en remuant la queue, mais avec les yeux mi-clos, comme si elle s’attendait à être frappée. »

Avec l’aimable autorisation de Justice Rescue

L’agent Harper a caressé le nez et le front de Layla et immédiatement après, l’amie loyale a couru rejoindre Gracie. Après avoir gagné la confiance des chiennes, il s’est rapproché pour mettre sa veste de police sur elles afin de les garder au chaud. L’étape suivante a été de les emmener chez le vétérinaire.

L’agent Harper n’avait pas beaucoup d’espoir pour les pit-bulls, en particulier Gracie. Il pensait qu’il faudrait peut-être l’abattre, car elle était si fragile qu’elle pouvait à peine ouvrir les yeux. « Quand je l’ai prise, elle était aussi froide qu’un glaçon. Elle était au seuil de la mort », a-t-il dit, dans une entrevue avec la section locale de la SCS – Safety Compliance Services.

À en juger par les blessures fraîches et anciennes sur le corps des jeunes chiens, l’agent Harper soupçonnait qu’elles aient été utilisées pour des combats de chiens depuis le début de leur vie.

« Scandaleux ! Vous vous rendez compte de la dépravation ? Déposées à Penn Pine Park à Upper Darby, ces 2 chiennes pit-bulls ont été utilisées pour le combat, affamées jusqu’à peser à peine la moitié de leur poids corporel normal et maltraitées à plusieurs reprises. Elles ne sont plus que des squelettes », a écrit l’agent Harper sur la page Facebook de Justice Rescue.

L’agent Harper se consacre depuis des années au sauvetage des animaux directement des mains des agresseurs, il a cofondé Justice Rescue afin de résoudre des cas précis de cruauté envers les animaux et d’aider à arrêter les réseaux de combats de chiens. Il a poursuivi dans la même veine : « Layla et Gracie sont jeunes, environ 2 ans, et nous ne pouvons même pas imaginer ce qu’elles ont traversé dans leur courte vie. Quel genre de personnes fait ça ? Nous avons le cœur brisé. »

Gracie et Layla ont toutes deux reçu des soins médicaux d’urgence et l’agent Harper s’est de nouveau tourné vers Facebook pour demander des prières pour la survie des deux chiens.

« Des prières sont nécessaires par ici ! SVP, partagez ce post ! Layla et Gracie sont toujours dans un état critique. Elles se battent avec acharnement pour leur vie et nous avons besoin de votre aide pour les soutenir », a-t-il écrit. « Regardez les dizaines de cicatrices sur leurs petits corps ; elles ont été maltraitées, utilisées pour se battre, affamées et jetées dans un parc à Upper Darby comme des ordures. Elles sont si jeunes. »

Heureusement, un miracle s’est produit. L’agent Harper a vu Gracie devenir de plus en plus forte chaque jour. Un jour, quand il a rendu visite à Gracie chez le vétérinaire, elle s’était totalement transformée.

« Gracie m’a vu et s’est levée », se souvient-il, et elle a voulu le suivre partout. « Je me suis assis et elle s’est assise sur mes genoux. »

« Il y a quelques jours, Gracie était si malade qu’elle ne voulait pas manger et j’étais très inquiet. Elle était si heureuse de me voir qu’elle a finalement mangé dans ma main », a-t-il mis à jour sur Facebook.

Mais à mesure que Gracie allait mieux, la santé de Layla s’est effondrée. Heureusement, après des soins spéciaux et beaucoup de soins et d’amour, Layla s’est rétablie aussi. Entourées de l’amour de l’agent Harper et des soignants, Gracie et Layla pouvaient enfin ressentir l’affection dont elles avaient certainement été privées depuis leur arrivée dans ce monde.

Abusées et utilisées pour des combats de chiens toute leur vie, les deux chiennes, sans aucun doute, ne pouvaient pas croire qu’elles seraient aimées par tant d’humains. « Elles nous regardent, c’est tout. Elles se contentent de nous regarder fixement, comme si elles se demandaient : ‘Est-ce réel ?' », a déclaré l’agent Harper.

En fin de compte, l’agent Harper a aidé Gracie et Layla à se réadapter et leur a appris à faire confiance aux humains. Puis, lorsqu’elles étaient suffisamment bien mentalement et physiquement, les 2 chiennes ont été adoptées définitivement par des familles chaleureuses.

Cela fait chaud au cœur de savoir que Gracie et Layla ont eu une fin heureuse malgré toutes les difficultés qu’elles ont traversées au départ. Il est toutefois regrettable de dire que ce n’est pas le cas pour la plupart des chiens utilisés pour les combats. Chaque année, une moyenne de 16 000 chiens sont tués dans des combats organisés aux États-Unis, selon certaines sources gouvernementales.

Ce « sport » brutal ne va pas disparaître de sitôt, alors si vous êtes témoin d’un combat de chien, avertissez immédiatement la police.

Regardez la vidéo :

RECOMMANDÉ