Les abeilles sont déclarées les êtres vivants les plus importants de notre planète

Par Mariana Buendia
7 novembre 2019 Mis à jour: 7 novembre 2019

Les abeilles ont été déclarées les êtres vivants les plus importants sur Terre, rejoignant ainsi la liste des espèces menacées, a conclu le Earthwatch Institute lors de sa dernière réunion à la Royal Geographical Society à Londres.

Près de 90 % de la population d’abeilles a disparu ces dernières années, selon des études récentes. Les principales raisons sont l’utilisation incontrôlée des pesticides, la déforestation et la rareté des fleurs, selon Science Times.

Bien entendu, beaucoup de gens se demanderont pourquoi cet être vivant est aussi important pour notre planète. Parmi les données les plus importantes, il y a le fait que 70 % de l’agriculture mondiale dépend des abeilles. La pollinisation est nécessaire pour la reproduction des plantes, ce qui est directement relié à l’existence de la faune, a rapporté le même média.

Un des entomologistes à l’avant-garde de la conservation et de l’étude du comportement des insectes, George McGavin, universitaire et explorateur, a expliqué l’importance de la pollinisation dans l’écosystème mondial : « La symbiose critique entre les insectes, en particulier les abeilles, et les plantes à fleurs, a créé une riche diversité de vie sur Terre », a expliqué le média argentin Clarin.

Image d’illustrtion (Pixabay/ PollyDot)

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), environ deux tiers des plantes cultivées que nous utilisons pour nous nourrir dépendent de la fonction de ces insectes, selon le média Infobae.

Une autre étude du Centro de Emprendimiento en Apicultura de l’Université Mayor (CeapiMayor) et de la Corporación de Chile (Cach), avec le soutien de la Fundación para la Innovación Agraria (FIA), conclut que les abeilles sont le seul être vivant qui ne porte aucun agent pathogène, tout comme les autres insectes, assure le même média.

En outre, des cas graves de mortalité massive d’abeilles et des préoccupations pour leur préservation ont été signalés dans différents pays. La mort dévastatrice de 500 millions d’abeilles au Brésil a été récemment rapportée, a indiqué Clarin.

En Argentine, 34 % des ruches sont perdues chaque année, ce qui en fait le cinquième pays d’Amérique latine en termes de mortalité des abeilles. Un exemple de 2018 a été la mort de 72 millions d’abeilles dans la province de Cordoba, selon Infobae.

Image d’illustration (Pixabay/ Pexels)

D’autre part, il y aurait d’autres conséquences importantes si les abeilles disparaissaient, car 250 000 espèces de plantes à fleurs en dépendent. De nombreuses médicaments alternatifs sont actuellement fabriqués avec ces plantes ; un autre exemple est le coton, qui est un produit très utilisé et pollinisé par les abeilles.

Pour toutes ces raisons, les différentes fonctions de ces petits insectes sont d’une importance capitale et il est essentiel de les préserver. L’écosystème est menacé et il est préférable d’agir rapidement pour trouver des solutions au problème.

Certains militants luttent pour l’interdiction de l’utilisation des pesticides, ainsi que pour la promotion de méthodes alternatives et naturelles d’agriculture, selon Science Times. La consommation d’aliments biologiques est associée à ces pratiques et il s’agit de l’une des solutions que de nombreuses personnes sur Terre ont choisi de mettre en œuvre.

RECOMMANDÉ