Actes antichrétiens : une statue de Sainte-Barbe victime d’un acte de vandalisme dans un village de Moselle

20 avril 2019 Mis à jour: 9 juillet 2019

À Cocheren, en Moselle, une statue de Sainte-Barbe a été jetée à terre dans la nuit du 16 au 17 avril. Un acte de pur vandalisme qui a provoqué l’indignation des habitants de l’ancienne cité minière.

« Depuis quelques mois, des actes graves de vandalisme sont régulièrement commis, 6 voitures ont d’ailleurs été incendiées et totalement détruites. Mais cette nuit, c’est un véritable symbole qui a été la cible de vandales sans scrupules : la statue de Sainte-Barbe – patronne des mineurs, mais aussi des pompiers et des artificiers – a été enlevée de son socle et jetée à terre », rapporte la page Facebook Les Carnets de Moselle-Est.  

Lancée en 2013 par un photographe amateur, la page a vocation à proposer aux internautes des clichés des magnifiques paysages de la région. Originaire de Cocheren, Jean-Marie Guzik, le photographe à l’origine du projet, est né à la cité Belle-Roche, « petite cité minière joliment fleurie [qui] fut très prisée par les ‘Gueules Noires’ durant l’épopée du charbon ».

Or, la statue de Sainte-Barbe ayant été vandalisée se trouve précisément dans la cité Belle-Roche, à côté d’un wagon utilisé par les anciens mineurs. Les auteurs de cet acte malveillant n’ont pas hésité à démonter une partie des vitres de plexiglas qui protégeaient la sculpture en plâtre avant de la projeter violemment au sol, brisant la tête de la statue.

« Un acte incompréhensible et impardonnable »

« Une véritable aberration pour les habitants de cette charmante petite cité et particulièrement pour la corporation minière et les pompiers. Un acte incompréhensible et impardonnable qui mérite une lourde sanction, les habitants ne comprennent pas, d’autant que la place est truffée de caméras », peut-on lire sur la page Facebook créée par Jean-Marie Guzik.

« Cette statue de Sainte-Barbe est un symbole fort et son vandalisme est incontestablement la goutte qui a fait déborder le vase, nous espérons très sincèrement que les coupables seront retrouvés rapidement », soulignent les auteurs du message publié sur Les Carnets de Moselle-Est.

« La stèle ne restera pas vide bien longtemps »

Maire de Cocheren, Jean-Bernard Martin a décidé de déposer plainte auprès des gendarmes : « Les gendarmes se sont rendus sur place pour ouvrir une enquête. Ils ont visionné nos images de vidéosurveillance. Nous espérons que les coupables vont pouvoir être identifiés. En tout cas, nous allons porter plainte », a-t-il expliqué dans les colonnes du quotidien Le Républicain Lorrain.

Inauguré le 2 août 1987 en hommage aux mineurs ayant façonné l’histoire de la cité Belle-Roche, le monument était très apprécié des riverains. « Quand je vois ce désastre, je suis en colère. Je ne comprends pas qu’on puisse faire quelque chose comme ça. Pourquoi s’en prendre à une statue. De toute façon, la cité Belle-Roche a perdu de sa tranquillité depuis plusieurs mois », confie le maire à nos confrères.

Si la statue ne pourra manifestement pas être réparée, Jean-Bernard Martin assure qu’une autre sculpture devrait bientôt la remplacer : « Nous en chercherons une autre. La stèle ne restera pas vide bien longtemps », conclut l’édile.

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

RECOMMANDÉ