Un adolescent australien fait exprès de tuer 20 kangourous les uns après les autres en les frappant avec sa camionnette

Par Julian Bertone
5 octobre 2019 Mis à jour: 5 octobre 2019

AVERTISSEMENT : cet article contient des images de violence explicite.

Un adolescent australien a tué 20 kangourous dans un acte de cruauté qui a choqué un village où les corps éparpillés ont été trouvés le long d’une zone côtière dimanche dernier à Baga Valley, en Nouvelle-Galles du Sud.

La police a déclaré qu’un jeune homme de 19 ans dont l’identité n’a pas été révélée a été arrêté et accusé de cruauté envers les animaux après avoir tué les kangourous les uns après les autres en conduisant son camion sur eux, selon un reportage du Global News.

L’attaque aurait eu lieu entre 22 h 30 et 23 h 30 environ samedi dernier, et parmi les corps se trouvaient trois bébés kangourous encore dans la poche marsupiale de leur mère, a confirmé le groupe de sauvetage de la faune WIRES.

L’inspecteur en chef de la police Peter Volf a déclaré dans un communiqué qu’ils ne toléraient pas les mauvais traitements ni la cruauté envers les animaux.

« Nous prenons de tels incidents très au sérieux et quiconque se livre à de telles activités devra faire face au poids de la loi », a déclaré M. Volf à ABC.

« Il s’agit d’animaux qui sont relativement habitués aux humains et qui se trouvent évidemment dans des zones résidentielles et sont habitués aux voitures, et qui n’avaient aucune idée que quelque chose de dangereux était sur le point de leur arriver », a-t-il ajouté, décrivant le comportement confiant des kangourous dans les zones urbaines.

Habitués à leur présence quotidienne, les membres de la communauté, les forces de l’ordre et les secouristes impliqués dans l’incident ont été bouleversés de voir les corps sans vie et maltraités éparpillés sur une vaste étendue.

Un résident local a déclaré à ABC que c’était « un spectacle désagréable ». « La police voit beaucoup de choses, mais on voyait aussi qu’ils étaient sous le choc », poursuit Evans, soulignant que les animaux ont été « durement touchés » et qu’il a même pu remarquer que certains d’entre eux avaient des os cassés.

« C’était un meurtre pur et sans aucun sens. Sans aucune raison », a déclaré Janine Green, militante des droits des animaux, à ABC.

« Apparemment, c’était un véhicule utilitaire blanc avec quelques idiots à l’intérieur ; ils ciblaient sur les kangourous et les écrasaient », a ajouté Mme Green.

Trois bébés encore dans leur poche marsupiale ont pu être sauvés du massacre. Ils ont été confiés à l’Australian Wildlife Rescue Organization. Un kangourou adulte a de son côté été si gravement blessé qu’il a dû être euthanasié.

Le coupable bénéficie d’une liberté conditionnelle, a rapporté 9news, et doit comparaître devant le tribunal local le 26 novembre.

RECOMMANDÉ