Un adolescent vole un portefeuille, mais après avoir vu ce qu’il y a l’intérieur, il accourt au poste de police

Par Daniel Cameron
21 juillet 2019 Mis à jour: 22 juillet 2019

Ce jeune homme avait volé un portefeuille à une pauvre victime dans la rue.

Quand il a appris qu’il avait attaqué quelqu’un souffrant du syndrome d’Asperger, la conscience du voleur s’en est mêlée et il s’est rendu à la police.

Un jour, en juin 2013, Connor Dawes, alors âgé de 19 ans, originaire de Nottingham, était avec un ami à Nuneaton dans le Warwickshire, lorsqu’à 22 heures, ils ont vu une cible potentielle qu’ils avaient l’intention de voler. Les deux jeunes ont suivi la victime dans une ruelle sombre et, sans trop réfléchir, ils ont renversé le jeune homme et lui ont volé son portefeuille et son téléphone.

(Illustration – Shutterstock | Nomad_Soul)

Quand Connor Dawes a regardé à l’intérieur du portefeuille, sa conscience s’est réveillée. Il a trouvé des informations selon lesquelles la victime souffrait du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. Connor Dawes a alors eu des remords pour ses actions. La culpabilité était si intense qu’il s’est rendu à la police.

Illustration – Shutterstock | Matryoha

Malgré ses remords et le fait qu’il se soit rendu, la loi est la loi, et le juge a condamné son crime. Le juge Sylvia de Bertodano a dit à Connor Dawes : « Vous ne saviez pas que ce jeune homme souffrait du syndrome d’Asperger, mais vous saviez certainement qu’il était vulnérable car il était seul la nuit, et que vous étiez deux contre un. C’est un jeune homme qui lutte dans la vie et ce dernier a décrit en des termes poignants à quel point cette attaque a aggravé son état. »

Elle a ajouté : « C’est une grande honte que vous vous présentiez devant la cour pour un délit aussi grave. C’est clair que c’était malfaisant. J’ai deux garçons à prendre en considération ; pas seulement vous, mais aussi le garçon que vous avez attaqué et volé. Il faut faire passer le message que ceux qui agissent de la sorte vont en prison. »

(Illustration – Shutterstock | kenny1)

Bien que Connor Dawes se soit senti coupable d’avoir attaqué une personne autiste, aurait-il éprouvé le même remords en ciblant un autre membre du public ?

Connor Dawes a été emprisonné pendant deux ans à Warwick Crown Court. Il est dommage que le jeune homme ait abandonné sa conscience en premier lieu, mais il y a peut-être encore de l’espoir pour une réhabilitation positive étant donné sa décision d’avouer ses fautes. Il y a au moins une chose positive à ce sujet : la conscience du jeune homme n’était manifestement pas entièrement absente.

RECOMMANDÉ