Des lycéens inventent un adaptateur pour bébé pour le fauteuil roulant d’un papa qui a perdu la capacité de marcher

Par Louise Bevan
7 octobre 2021
Mis à jour: 7 octobre 2021

Grâce à quelques lycéens inventifs, un père qui a perdu la capacité de marcher peut désormais se déplacer, sans assistance, avec son nouveau-né dans sa poussette.

Tout commence lorsque dix des élèves de Matt Zigler à l’école Bullis de Potomac, dans le Maryland aux États-Unis, sont chargés de trouver une invention pour l’une de ses collègues. Chelsie King, une collègue enseignante, a besoin d’une solution pour son mari Jeremy, suite à une opération du cerveau qui a compromis son équilibre.

Epoch Times Photo
Matt Zigler (à gauche) avec ses élèves. (Avec l’aimable autorisation de l’école Bullis)

Lorsque Chelsie tombe enceinte de leur premier enfant, le couple a quelques inquiétudes.

« J’étais très inquiet pour ma sécurité et celle de notre enfant, surtout que Chelsie devait potentiellement subvenir à nos besoins à tous les deux », déclare Jeremy, 37 ans, pour Epoch Times. « Cela me trottait dans la tête en permanence, c’est pourquoi il était important pour nous de trouver des outils pour nous aider. »

Chelsie contacte Matt, et les étudiants consultent les Kings sur leurs besoins et commencent à concevoir des prototypes, en novembre 2020. Un groupe de quatre personnes travaille à la combinaison d’un fauteuil roulant et d’un siège auto pour permettre à Jeremy de promener son bébé de manière indépendante ; un autre groupe de six personnes travaille sur une adaptation de la poussette pour quand le bébé grandira.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de l’école Bullis)

Chelsie, 32 ans, professeur de théâtre dans un collège, raconte qu’ils ont appris qu’il avait une tumeur au cerveau, à l’automne 2017. Il a subi une opération de 8 heures pour enlever le cancer le 6 octobre de la même année, trois mois seulement après leurs fiançailles.

Ils estiment que c’est une « idée incroyable », lorsque Matt, coordinateur du laboratoire BITLab de l’école Bullis, charge ses élèves de concevoir l’adaptation du fauteuil roulant. L’implication de ses étudiants soulève des préoccupations auxquelles le couple n’avait même pas pensé, et plusieurs dispositifs de sécurité et ajustements supplémentaires sont inclus, au fur et à mesure du développement.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de l’école Bullis)

Les jeunes inventeurs utilisent l’imprimante 3D de leur laboratoire de conception MakerSpace pour fabriquer certaines pièces, en achètent d’autres à l’entreprise Home Depot et empruntent un fauteuil roulant à l’infirmière de l’école, comme modèle. Ils utilisent des parpaings pour simuler le poids d’un bébé, afin de tester leurs conceptions.

Une vidéo produite par l’école Bullis présente le projet, que M. Zigler décrit comme un « processus fondé sur l’empathie » dans une interview accordée à la chaîne de télévision Fox News. L’objectif est d’encourager les élèves à comprendre les besoins de leurs clients, puis à concevoir quelque chose ayant une application plus large dans le monde en général.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de l’école Bullis)

« J’ai toujours eu un grand intérêt pour l’ingénierie », explique un des élèves, Jacob Zlotnitsky, 18 ans, dans la vidéo. « Mais je n’avais pas réalisé que l’ingénierie pouvait aussi être utilisée pour résoudre des problèmes simples et aider les gens dans leur vie quotidienne. »

Le bébé Phoenix Royce King nait le 4 mars. Le siège auto et l’adaptation pour la poussette, baptisée WheeStroll, sont offerts à la famille King, une semaine plus tard. Les instructions de conception sont mises en ligne, accessibles pour d’autres personnes confrontées à des problèmes de mobilité similaires.

Epoch Times Photo
Chelsie et Jeremy King. (Avec l’aimable autorisation de Chelsie King)

Pour les King, qui vivent à Germantown, recevoir le WheeStroll achevé est très émouvant.

« J’étais ému et ravi, parce que quelque chose comme ça augmente vraiment mon niveau d’autonomie avec mon enfant », déclare Jeremy. « Nous nous promenons souvent dans notre quartier, et nous l’emmènerons aussi dans des endroits comme les parcs, cet été… Je tiens à remercier personnellement les étudiants d’avoir tenu compte de ma situation, et d’avoir mis au point cet appareil incroyable. »

En mai, les étudiants de Matt Zigler apprennent qu’ils vont jusqu’à remporter deux prix internationaux deux dans le cadre du défi de conception Make : able 2021 de PrintLab : l’un pour la « meilleure histoire inspirante », l’autre pour la « meilleure démonstration de conception itérative ».

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Chelsie King)

Jeremy, infirmier anesthésiste certifié avant son opération, participait à des missions médicales en Afrique. Aujourd’hui, il travaille dans l’administration et soutient d’autres anesthésistes.

Lorsque lui et Chelsie ont commencé à chercher des solutions pour les parents handicapés au milieu de cette épreuve, ils ont vite été découragés par le manque d’options. Il espère que d’autres personnes se tourneront vers WheeStroll  – ou produiront leur propre invention – car c’est une solution peu coûteuse.

« L’opération [de Jeremy] a radicalement changé notre vie », explique Chelsie, « et nous avons travaillé très dur pour accepter, apprendre et surmonter ces difficultés… Tout ce qui peut aider Jeremy à se sentir en confiance en tant que parent n’a pas de prix pour moi ».


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ