Affaire Epstein : un étrange tableau représentant Bill Clinton découvert dans l’appartement new yorkais du milliardaire

Par Séraphin Parmentier
15 août 2019 Mis à jour: 16 août 2019

La toile dépeint l’ancien président américain dans une robe bleue et affublé d’escarpins.

D’après les informations du tabloïd britannique The Daily Mail et du journal américain The New York Post, le milliardaire américain avait suspendu une étrange peinture représentant Bill Clinton dans une pièce de l’appartement qu’il occupait à Manhattan.

La toile montre l’ancien président américain assis en travers d’un fauteuil dans le Bureau ovale, habillé d’une robe bleue et de talons rouge, en train de pointer du doigt le spectateur. D’après une source policière relayée par le New York Post, le tableau était accroché aux murs de l’appartement lorsque les forces de l’ordre l’ont perquisitionné le mois dernier.

Il « était suspendu bien en évidence – dès que vous entriez – dans une pièce à droite ». « Tous ceux qui l’ont vu ont souri et se sont mis à rire », ajoute la source citée par le journal américain.

Une tableau présent depuis plusieurs années dans l’appartement du financier

Le Daily Mail assure pour sa part avoir recueilli les confidences d’un visiteur ayant déjà aperçu le tableau dans la demeure du milliardaire à l’occasion d’une visite commerciale de l’appartement en 2012.

« C’était absolument Bill Clinton. C’était choquant, c’était vraiment une peinture de lui. C’était une image très provocante et sexuelle. Il portait des talons, une robe bleue et sa main était dans une position étrange », a déclaré le visiteur au tabloïd britannique.

Le quotidien a également publié deux photos de la toile qui auraient été prises par deux témoins différents ayant pénétré à l’intérieur de l’appartement du financier au cours de ces dernières années.

Une toile vendue par une galerie d’art de New York

Si l’origine de l’œuvre découverte dans la demeure de Jeffrey Epstein n’a pas encore été officiellement confirmée, elle ressemble comme deux gouttes d’eau à un tableau peint par l’artiste Petrina Ryan-Kleid intitulé Parsing Bill.

La toile originale a été vendue par la galerie d’art new-yorkaise Saatchi et on ne sait pas pour l’instant si le tableau aperçu chez M. Epstein est bien celui-ci ou s’il pourrait éventuellement s’agir d’une copie. Contactée par le New York Post, Pertina Ryan-Kleid n’a pas encore donné suite aux questions posées par les journalistes.

La découverte du tableau représentant Bill Clinton dans un accoutrement pour le moins étrange intervient alors que la nature des liens unissant l’ancien président à Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell – l’ex-compagne du milliardaire devenue sa « meilleure amie », selon les propres mots de M. Epstein pendant un entretien accordé à Vanity Fair en 2003 – continue de susciter bon nombre d’interrogations.

Bill Clinton dément avoir été au courant « des crimes terribles » de Jeffrey Epstein

Le 8 juillet, Angel Ureña, attaché de presse Bill Clinton, a assuré que l’ancien président américain ne savait « rien des crimes terribles pour lesquels Jeffrey Epstein a plaidé coupable en Floride il y a quelques années, ou de ceux dont il a été récemment accusé à New York ».

« En 2002 et 2003, le président Clinton a fait un total de quatre voyages dans l’avion de Jeffrey Epstein : un vers l’Europe, un vers l’Asie et deux vers l’Afrique, avec des arrêts liés au travail de la Fondation Clinton. Le personnel, les partisans de la fondation et ses services secrets l’ont accompagné à chaque étape de chaque voyage. Il a eu une réunion avec Jeffrey Epstein dans son bureau de Harlem en 2002, et à peu près au même moment, il a fait une brève visite à l’appartement d’Epstein à New York avec un membre du personnel et son équipe de sécurité », avait-il ajouté.

Selon l’attaché de presse du président Clinton, ce dernier ne se serait jamais rendu « à Little St. James Island » et il n’avait pas parlé au milliardaire « depuis plus d’une décennie » lorsque celui-ci a été arrêté le 6 juillet sur le tarmac de l’aéroport de Teterboro, dans le New Jersey, alors qu’il revenait d’un séjour à Paris.

« Presque chaque fois que le nom de Clinton était sur les registres du pilote, il y avait des filles mineures »

Des déclarations qui vont à l’encontre des informations inscrites sur les carnets de vol du jet privé de Jeffrey Epstein, baptisé Lolita Express, rendus publics par Fox News en 2016 et qui indiquent que l’ancien président aurait fait non pas quatre, mais au moins 26 voyages à bord de l’appareil.

«Au cours de plusieurs de ces voyages, Bill Clinton avait ses services secrets avec lui et d’autres fois, non. Presque chaque fois que le nom de Clinton était sur les registres du pilote, il y avait des filles mineures, il y avait aussi des initiales et des noms de beaucoup, beaucoup de filles dans cet avion privé  », affirme Conchita Sarnoff, journaliste et directrice exécutive de l’association de secours aux victimes de trafic d’êtres humains ATRVT.

RECOMMANDÉ