Affaire Lilian Thuram : pour Vikash Dhorasso, « le racisme anti-Blancs n’existe pas »

Par Séraphin Parmentier
7 septembre 2019 Mis à jour: 7 septembre 2019

Invité à réagir aux propos tenus par Lilian Thuram qui avait affirmé qu’il y avait « du racisme » dans la culture française « et plus généralement dans la culture banche », Vikash Dhorasso a approuvé les déclarations de son ancien coéquipier en équipe de France. 

Ce jeudi, Vikash Dhorasso était invité à s’exprimer sur les propos tenus par Lilian Thuram dans le journal italien Corielle dello Sport. Dans un entretien publié la veille par le quotidien transalpin, le champion du monde 1998 avait notamment estimé qu’il fallait « prendre conscience qu’il y a du racisme dans la culture italienne, française, européenne et plus généralement dans la culture blanche ».

« Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les Blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être. De toutes les manières, ce sont eux qui doivent trouver une solution à leur problème. Les Noirs ne traiteront jamais les Blancs de cette façon, et pour n’importe quelle raison. L’histoire le dit  », avait-il ajouté (omettant au passage les nombreuses exactions dont sont victimes les fermiers blancs en Afrique du Sud depuis plusieurs mois).

Des déclarations qui ont provoqué un tollé, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) n’hésitant d’ailleurs pas à condamner les propos de Lilian Thuram avec fermeté.

« Il n’est pas possible d’essentialiser un groupe – en l’occurrence ‘les Blancs’ en le définissant globalement par des caractéristiques uniques qui vaudraient pour l’ensemble de ses membres. Surtout, ce serait un poison que de vouloir en permanence définir des individus en fonction de la couleur de leur peau car c’est précisément le piège tendu par les racistes », a rappelé l’association dans un communiqué.

« C’est toute la société française blanche qui domine le monde »

Interrogé par Nathalie Levy dans le cadre de l’émission Le Grand Journal diffusée sur Europe 1 le 5 septembre, Vikash Dhorasso a déclaré qu’il était d’accord avec son ancien coéquipier.

« Il a raison et je valide les propos de Lilian Thuram », a expliqué l’ancien joueur du Havre. « C’est toute la société française blanche qui domine le monde. Tous les hauts postes, ce sont les hommes blancs qui les ont. Ils dirigent et ils perpétuent cette domination », a-t-il ajouté.

« Moi et tous mes copains qui étaient noirs et arabes, nous ne trouvions pas d’appartement, nous ne rentrions pas en boîte de nuit », poursuit l’ex-international. « […] Les Blancs dominent à travers le monde, il y a 12 % de Blancs qui discriminent et qui continuent à exploiter partout à travers le monde », renchérit Vikash Dhorasso.

« Le racisme anti-Blancs n’existe pas »

Alors que l’animatrice de l’émission observait que le fait de se sentir supérieur aux autres ne constituait pas un attribut exclusivement réservé aux Blancs, des personnes de couleur noire pouvant tout aussi bien développer un sentiment de supériorité vis-à-vis d’individus n’ayant pas la même couleur de peau qu’elles, l’ancien milieu offensif a au contraire affirmé que le racisme anti-Blancs n’existait pas.

« Un Noir peut être raciste envers un Noir, mais il ne peut pas être raciste envers un Blanc. Le racisme anti-Blancs n’existe pas puisqu’il n’est pas systémique, il n’a pas été organisé par la société pour discriminer le Blanc. Le Noir n’a jamais colonisé », conclut Vikash Dhorasso.

Un discours pour le moins différent de celui qu’il tenait en 2008 sur le plateau de l’émission On n’est pas couché (ONPC) animée par Laurent Ruquier.

RECOMMANDÉ