Afghanistan : piégé par des talibans, un homosexuel battu et violé

Par Sarita Modmesaïb
3 septembre 2021
Mis à jour: 3 septembre 2021

Deux semaines à peine après la prise de Kaboul par les talibans et quelques jours après le départ de l’armée américaine, des exactions sont déjà commises par les talibans.

Il pensait pouvoir quitter le pays grâce à un homme avec qui il communiquait sur les réseaux sociaux.

Trois semaines après avoir commencé à échanger avec un inconnu, cet Afghan homosexuel a accepté de le rencontrer afin de l’aider à quitter le pays.

Là, la rencontre s’est transformée en cauchemar car c’était en fait un guet-apens tendu par des membres de l’organisation islamiste, rapporte ainsi CNews selon une information de itv news.

Deux talibans ont battu puis violé l’homme, avant de le contraindre à donner le numéro de téléphone de son père pour l’informer de l’orientation sexuelle de son fils.

Les homosexuels, journalistes, artistes, cibles des talibans

Selon CNews, l’organisme Rainbow Railroad a rapporté avoir été en contact avec plus de 200 Afghans homosexuels cherchant à quitter leur pays.

En dépit de discours et messages se voulant apaisants, l’organisation islamiste s’en est déjà prise à des journalistes ou encore des artistes, ceux-ci vivant dans la peur de représailles. Une peur d’autant plus amplifiée avec l’assassinat du chanteur folklorique afghan, Fawad Andarabi, exécuté d’une balle dans la tête, probablement le 25 août dernier.

L’ancien ministre de l’Intérieur, Masoud Andarabi, a rendu hommage au chanteur sur son compte Twitter, soulignant : « Nous ne nous soumettrons pas à la brutalité des talibans », rapporte France musique.

La vidéo postée montrait le musicien assis, jouant du ghichakn, un instrument à archet, sur ces paroles : « Notre magnifique vallée, terre de nos ancêtres. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ