Afrique du Sud: les autorités imposent des restrictions d’eau dans les grandes villes

Par Epoch Times avec AFP
28 octobre 2019
Mis à jour: 28 octobre 2019

Les autorités sud-africaines ont annoncé lundi qu’elles avaient imposé des restrictions d’eau dans les principales villes du pays, « pour éviter le redoutable Jour Zéro », lorsque l’eau cesse de couler du robinet. 

Plusieurs zones du centre et du nord du pays ont été privés d’eau ces derniers jours, alors que l’Afrique du Sud est en proie à une vague de chaleur.

« Nous travaillons dur pour éviter le redoutable phénomène du Jour Zéro et nous avons donc annoncé des restrictions d’eau », a déclaré à des journalistes à Johannesburg la ministre de l’Habitat et de l’Eau, Lindiwe Sisulu.

La ministre était sous le feu des critiques pour ne pas agir suffisamment contre les coupures d’eau provoquées par la sécheresse ou le délabrement des infrastructures.

A Laudium, dans la banlieue de la capitale, Pretoria, l’eau a cessé de couler des robinets la semaine dernière, en raison de la défaillance des installations du principal distributeur d’eau du pays, Rand Water.

Ailleurs, comme dans les provinces du Cap-Oriental et du Cap-occidental, la sécheresse a ruiné les récoltes et provoqué la mort de troupeaux de bétail.

« Le changement climatique est une réalité et il affecte l’Afrique du Sud », a assuré Mme Sisulu, qui a lancé un appel un calme.

« Il n’y a pas de raisons de paniquer, mais il faut être prudent dans la manière dont nous utilisons l’eau », a-t-elle souligné.

Les pluies ne sont pas attendues avant décembre, « nous avons donc devant nous une longue période de saison sèche », a prévenu la ministre, qui doit annoncer un plan sur l’approvisionnement en eau le mois prochain.

Toute l’Afrique australe a subi ces dernières années une forte sécheresse, aggravée par le phénomène météorologique cyclique El Niño.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ