En Afrique du Sud, un chercheur photographie un très rare léopard «fraise» avec une caméra à détection de mouvement

Par Lori C. Summers
13 mai 2020
Mis à jour: 13 mai 2020

Dans une réserve naturelle en Afrique du Sud, un couple a pris d’extraordinaires photos d’un léopard de couleur « fraise » après avoir installé un appareil photo sensible au mouvement. On pense qu’il n’existe que peu de spécimens de cette espèce, ce qui rend ces images encore plus spéciales.

Alan et Lyndsey Watson sont propriétaires du Black Leopard Mountain Lodge, situé au milieu de la réserve sauvage de Thabo Tholo, en Afrique du Sud. En juillet 2019, ils ont trouvé une girafe morte et ont placé une caméra sensible au mouvement sur un arbre voisin dans l’espoir de capturer des charognards.

Ce que la caméra a photographié a dépassé leurs attentes. Alors qu’ils pensaient apercevoir des brins d’herbe en mouvement, la caméra a plutôt capturé un léopard au pelage rouge, appelé aussi léopard « fraise » ou léopard doré. La coloration de cet animal rare serait due à une mutation génétique nommée érythisme.

Le couple a baptisé le félin « Goldie ».

(avec l’aimable autorisation de Black Leopard Mountain Lodge)
(avec l’aimable autorisation de Black Leopard Mountain Lodge)

« Pour autant que je sache, c’est la couleur de léopard la plus rare au monde. Nous espérons qu’elle attirera de nouvelles personnes à la Lodge », a expliqué Alan, comme l’a rapporté le Daily Mail.

L’insaisissable léopard doré a été officiellement découvert et photographié en 2012 dans la réserve de Madikwe, à environ 482 km de l’endroit où les Watson l’ont vu.

Alan admet avoir aperçu le félin à plusieurs reprises autour de sa lodge et avoir, en mars, photographié Goldie avec son petit, à l’aide d’un appareil photo à vision nocturne ; bien que l’image en noir et blanc n’ait pas révélé ses couleurs étonnantes.

« Si elle ne veut pas être vue, vous ne la verrez pas », a-t-il dit. « Ils sont si bien camouflés et incroyablement insaisissables. Même ceux-là, s’ils traversaient l’herbe longue, vous ne les verriez pas. »

(avec l’aimable autorisation de Black Leopard Mountain Lodge)
(avec l’aimable autorisation de Black Leopard Mountain Lodge)

Pour Alan, ces photos sont la récompense de toutes les années qu’il a passées à faire des recherches sur la vie sauvage, surtout étant donné le nombre croissant d’espèces rares en déclin ou en voie d’extinction.

Il y a quelques années, il a également trouvé un léopard mort sur le bord de la route, à l’extérieur de le ville de Lyndenburg, près de sa loge.

« Le plus souvent, l’on entend parler d’espèces en voie d’extinction, mais voilà qu’aujourd’hui nous voyons quelque chose de nouveau. C’est incroyable », a-t-il déclaré. Il espère que leur population augmentera dans les prochaines années, ils attireront peut-être plus de gens dans la région.

Le Black Leopard Mountain Lodge a attiré beaucoup d’attention sur les médias sociaux après avoir publié ses photos uniques sur sa page Facebook.

« Aujourd’hui, nous partageons notre topo le plus passionnant à ce jour […] un léopard doré, également connu sous le nom de léopard fraise ou érythristique. Il s’agit de l’une des couleurs de pelage les plus rares au monde », peut-on lire dans le post. « En visionnant la bande d’images de la caméra, nous avons été surpris de voir ce félin unique se régalant d’une carcasse en plein jour. »

(Courtesy of Black Leopard Mountain Lodge)

Les photos de l’animal rare sont devenues virales, avec beaucoup de « J’aime » et de partages, et les images ont suscité des milliers de commentaires d’étonnement.

Alan a confié qu’il y a plusieurs années, il avait également pris des photos de Goldie alors qu’elle était un petit léopardeau, avec sa mère, Pippa, mais qu’il n’en avait rien dit afin de la protéger alors qu’elle grandissait.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ