Agde : une septuagénaire retrouvée décapitée à son domicile

Par Epoch Times avec AFP
14 octobre 2021
Mis à jour: 14 octobre 2021

Une femme âgée de 77 ans a été retrouvée décapitée dans sa maison de la station balnéaire d’Agde dans l’Hérault mercredi soir, a annoncé ce jeudi le parquet de Béziers, précisant que la piste terroriste n’était pas privilégiée à ce stade.

Une scène d’horreur. Le 13 octobre, le corps d’une institutrice veuve de 77 ans était découvert chez elle, sa tête était posée sur la table du salon. C’est son fils qui avait donné l’alerte, s’inquiétant de l’absence de réponse de sa mère à ses appels téléphoniques, a indiqué dans un communiqué le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland.

Les pompiers ont découvert dans la soirée le corps sans vie de la septuagénaire, rejoints ensuite par des policiers du commissariat d’Agde et de la police municipale, a précisé le magistrat. Le domicile de la septuagénaire n’a subi aucune effraction.

La piste terroriste écartée

« Informé de ces faits, le parquet national antiterroriste n’a pas revendiqué sa compétence jusqu’à présent, en l’absence d’éléments qui pourraient le justifier en l’état des investigations », a précisé le procureur qui a confié l’enquête à la police judiciaire de Montpellier.

« D’importants moyens sont mis en œuvre par la Direction territoriale de police judiciaire (DTPJ) de Montpellier pour tenter d’identifier et d’interpeller le ou les auteurs des faits », a ajouté Raphaël Balland.

Le procureur a précisé que la victime n’était pas connue de l’autorité judiciaire et que le commissariat d’Agde n’avait recueilli ces dernières années aucune plainte émanant d’elle.

Par ailleurs, le procureur a indiqué avoir ouvert une autre enquête pour « violation du secret professionnel et recel de ce délit ».

 

 


Rejoignez Epoch Times sur Télégram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ