Les agents du FBI font un raid sur «l’île des pédophiles» de Jeffrey Epstein

Par Zachary Stieber
13 août 2019 Mis à jour: 13 août 2019

Le 12 août, des agents du FBI ont fait une descente sur l’île privée de Jeffrey Epstein, dans les Caraïbes, pour recueillir des preuves dans le luxueux complexe de Little St. James, aux îles Vierges américaines.

Le raid a eu lieu deux jours après que M. Epstein a été trouvé inconscient dans sa cellule de prison à New York. L’homme de 66 ans, qui a été arrêté le mois dernier pour trafic sexuel, a été transporté d’urgence dans un hôpital voisin, mais a été déclaré mort.

Le Bureau des prisons l’a qualifié de « suicide apparent » et le procureur général William Barr a promis une enquête approfondie sur l’incapacité de la prison à « sécuriser adéquatement » J. Epstein, l’un des détenus les plus en vue en Amérique. Le FBI et le Bureau de l’inspecteur général enquêtaient déjà sur l’affaire, a déclaré lundi le procureur.

Au moment où William Barr a fait ses commentaires, lors d’un événement en Louisiane, des agents du FBI ont été vus en train de faire une descente sur l’île de J. Epstein, connue par la population locale comme une l’ « île des pédophiles », dans des séquences vidéo obtenues et publiées par le Daily Mail et ABC.

La vidéo montrait des agents du FBI arriver sur des hors-bord sur la jetée de l’île avant de se déplacer sur des voitures de golf pour se rendre à la maison principale et aux autres structures de la propriété.

Au moins 12 agents ont été vus sur l’île.

Un témoin a déclaré au Daily Mail : « Je suis sur un bateau avec des invités. Nous sommes les seuls invités ici en ce moment. Nous étions en train de déjeuner quand nous avons vu plus d’une douzaine de personnes descendre de leur hors-bord et atterrir sur l’île. »

« En regardant de plus près, on pouvait voir le logo du FBI sur le dos de leurs chemises. Il ne nous a pas fallu longtemps pour nous rendre compte qu’ils étaient en train de faire un raid sur la maison d’Epstein », a ajouté le témoin.

L’île serait le lien avec un réseau international de trafic sexuel d’Epstein, qui comprenait des filles de 14 ans à peine, et qui a été achetée par Epstein il y a plus de 20 ans. S’étendant sur environ plus de 30 hectares, les commodités comprenaient un sauna japonais, un cinéma, une piscine extérieure et un temple mystérieux.

J. Epstein aurait été principalement basé sur l’île et s’y serait même rendu plusieurs fois tout au long de l’année 2010 alors qu’il était assigné à résidence, rapporte le Palm Beach Daily News.

L’ancien président Bill Clinton était également sur l’île à un moment donné, selon Virginia Roberts, l’une des femmes qui a accusé J. Epstein de l’avoir agressée quand elle était mineure. Cependant, elle a déclaré n’avoir pas vu Clinton coucher avec qui que ce soit.

Je me souviens d’avoir demandé à Jeffrey : « Que fait Bill Clinton ici ? », et il a ri en disant : « Eh bien, il me doit une faveur », a affirmé Virginia Roberts.

Quant à Virginia Giuffre, qui a déclaré avoir été l’une des esclaves sexuelles de Jeffrey Epstein, elle a déclaré en 2016 que la partenaire de M. Epstein, Ghislaine Maxwell, lui a dit une fois qu’elle avait emmené Bill Clinton là-bas en hélicoptère. « C’est Ghislaine qui m’en a parlé ; c’est elle qui a emmené Bill », déclare Virginia Giuffre dans des documents judiciaires qui ont été récemment rendus publics.

Bill Clinton a nié être allé sur l’île, bien qu’il ait admis avoir été dans l’avion de M. Epstein à plusieurs reprises.

Le raid a eu lieu alors que William Barr, le procureur général, promettait que l’enquête sur les crimes présumés de M. Epstein se poursuivrait.

« Cette affaire était très importante pour le Département. C’était important pour les procureurs et les mandataires dévoués qui ont enquêté sur l’affaire et qui la préparaient en vue du procès. Plus important encore, cette affaire était importante pour les victimes qui ont eu le courage de se manifester et qui méritaient d’avoir l’occasion de confronter l’accusé devant le tribunal », a déclaré William Barr.

« Laissez-moi vous assurer que cette affaire se poursuivra contre quiconque a été complice de Jeffrey Epstein. Les co-conspirateurs ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers. Les victimes méritent justice, et nous veillerons à ce qu’elles l’obtiennent. »

RECOMMANDÉ