Une aide à domicile est partie bouleversée quand un homme âgé lui a demandé de nettoyer un réfrigérateur presque vide

9 février 2019 Mis à jour: 5 avril 2019

Comme beaucoup d’entre nous, cette aide à domicile avait l’habitude d’acquérir toujours plus de biens matériels. Mais un jour, elle a été secouée quand elle a ouvert le frigo de son client. Profondément attristée par ce qu’elle a vu, elle a réalisé qu’elle devrait commencer à apprécier ce qu’elle a, au lieu d’être insatisfaite de sa vie.

Amanda Perez, une aide à domicile du Liban, en Pennsylvanie, a parlé de son client qui était dans une situation qui l’a émue.

En tant qu’aide à domicile, Amanda se rend chez ses clients pour s’occuper de personnes atteintes de toutes sortes de maladies. Lors d’une telle visite à la maison d’un homme âgé, on lui a demandé de nettoyer le réfrigérateur. Mais lorsqu’elle a ouvert le réfrigérateur, elle a eu un choc.

Il n’y avait presque rien dans le réfrigérateur ! Voyant le réfrigérateur presque vide, elle s’est tournée vers le vieil homme pour lui demander qui lui achète de la nourriture. Le vieil homme a baissé les yeux, comme s’il avait honte, et dit : « J’achète à manger quand j’ai de l’argent. »

« J’ai pleuré. Je n’ai jamais vu un réfrigérateur aussi vide de ma vie », a écrit Amanda dans son message sur Facebook.

La vue du réfrigérateur pratiquement vide l’a frappée très fort, et elle ne s’est jamais sentie aussi ingrate que ce jour-là. Dernièrement, Amanda avait été préoccupée par des intérêts matériels ; elle voulait plus de biens matériels, comme une nouvelle voiture, une maison, plus de vêtements, et plus de chaussures.

« Quelqu’un m’a dit un jour que ce que vous avez maintenant n’a pas d’importance parce qu’en tant qu’être humain, vous aurez toujours l’impression que ce n’est pas assez et que vous voudrez ou aurez besoin de plus », a-t-elle écrit. « Tout d’un coup, j’ai réalisé que mes besoins sont des désirs et ses désirs sont des besoins. »

Amanda a nettoyé le frigo et est partie après son service. Cependant, elle savait qu’elle ne pouvait pas rentrer chez elle sans aider l’homme âgé. Alors, même si elle ne gagnait pas un bon salaire, elle s’est rendue à l’épicerie pour acheter au vieil homme un chariot rempli de nourriture – en utilisant ses propres revenus.

Elle est ensuite retournée chez le vieil homme pour remplir son réfrigérateur. Amanda a dit qu’elle n’a pas écrit l’article « pour se faire remarquer ». Mais elle espère plutôt qu’à travers cette histoire, les gens apprendront à mieux apprécier ce qu’ils ont déjà parce qu’« il y a tant de gens dehors dont la situation est bien pire que la nôtre ».

« J’ai ouvert les yeux et réalisé qu’il fallait que j’arrête d’être en colère pour ce que je n’ai pas et que je commence à apprécier ce que j’ai », a-t-elle écrit.

Bien dit, Amanda ! Merci de nous avoir montré que « la profondeur de notre abondance dépend de la profondeur de notre gratitude ».

Version originale
Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Après avoir perdu son travail, Jacques vit dans sa voiture depuis six mois

RECOMMANDÉ